Les Inuit se disent prêts à travailler avec les nouveaux ministres canadiens

Share
Le président de l’Inuit Tapiriit Kanatami, Natan Obed, demande aux ministres canadiens affectés à de nouveaux ministères de prendre le temps de comprendre les réalités des Inuit et de travailler en collaboration avec eux. (Sean Kilpatrick/La Presse canadienne)
L’organisation qui représente les Inuit au Canada, l’Inuit Tapiriit Kanatami (ITK), et la branche canadienne du Conseil circumpolaire inuit (CCI) affirment être prêtes à travailler avec le nouveau Conseil des ministres du gouvernement canadien.

« Je suis ravi de voir de nombreux ministres qui ont pris le temps de se renseigner sur les priorités des Inuit et de visiter l’Inuit Nunangat [terme qui désigne les quatre régions inuit du Nord canadien, NDLR] se voir confier de nouvelles responsabilités et différents portefeuilles », a fait savoir le président de l’ITK, Natan Obed, par voie de communiqué, mercredi soir.

Le président de l’ITK a indiqué qu’il souhaitait voir les ministres affectés à de nouveaux ministères prendre le temps de comprendre leurs réalités et de travailler en collaboration avec les Inuit.

L’organisation s’attend à aussi continuer les travaux entrepris par l’entremise du Comité de partenariat entre les Inuit et la Couronne, qui réunit, depuis sa création en 2017, des représentants du gouvernement fédéral et ceux des régions inuit du pays.

Nouveau Conseil des ministres

Mercredi, lors du dévoilement de son nouveau Cabinet, Justin Trudeau a alloué le ministère des Affaires du Nord à l’ancien conseiller municipal de Winnipeg et député fédéral libéral de Saint-Boniface-Saint-Vital, au Manitoba, Daniel Vandal. Ce Métis est d’ailleurs le seul ministre autochtone au sein du Cabinet libéral.

Le député métis de Saint-Boniface-Saint-Vital, Daniel Vandal, a été assermenté mercredi ministre des Affaires du Nord. (Radio-Canada)

Carolyn Bennett a conservé son poste de ministre des Relations Couronne-Autochtones, tandis que le député montréalais Marc Miller a pris les rênes du ministère des Services aux Autochtones.

L’ancien ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Jonathan Wilkinson, est de son côté passé au ministère de l’Environnement et du Changement climatique.

Changements climatiques et protection des eaux arctiques

« Les changements climatiques sont au sommet de nos priorités et de celles d’un grand nombre de Canadiens, a affirmé la présidente de la branche canadienne du CCI, Monica Ell-Kanayuk. Nous serons présents le mois prochain au sommet de l’ONU sur le climat (COP25), à Madrid, où nous avons hâte de pouvoir rencontrer le nouveau ministre de l’Environnement, Jonathan Wilkinson. »

Monica Ell-Kanayuk a aussi indiqué qu’elle s’apprêtait à communiquer avec plusieurs ministres responsables de dossiers nationaux et internationaux, en lien, notamment, avec l’implantation du Cadre stratégique sur l’Arctique et le Nord, la prévention du suicide et le commerce maritime dans les eaux arctiques.

Share
Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *