Cabinet Trudeau : Carolyn Bennett reste en poste, Marc Miller aux Services aux Autochtones

Share
Le ministre des Services aux Autochtones, Marc Miller, et la ministre des Relations Couronne-Autochtones, Carolyn Bennett. (La Presse canadienne)
Le député montréalais Marc Miller devient ministre des Services aux Autochtones, tandis que la ministre des Relations Couronne-Autochtones, Carolyn Bennett, réintègre son poste.

M. Miller succède ainsi à Seamus O’Regan qui, lui, est nommé aux Ressources naturelles, comme nous l’apprenait le réseau CBC hier.

Justin Trudeau a dévoilé son nouveau cabinet mercredi après-midi. Plusieurs Québécois y joueront des rôles clés.

Depuis août 2018, M. Miller occupait la fonction de secrétaire parlementaire de la ministre des Relations Couronne-Autochtones.

En août 2017, le premier ministre avait dissous le ministère des Affaires autochtones et du Nord Canada pour créer deux nouvelles entités : Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord ainsi que Services aux Autochtones.

Le député de Ville-Marie—Le Sud-Ouest—Île-des-Sœurs est en train d’apprendre le mohawk. Il a d’ailleurs prononcé deux discours dans cette langue autochtone à la Chambre des communes.

Avant d’être élu au Parlement du Canada en 2015, M. Miller a travaillé comme avocat à l’international dans le domaine des fusions et des acquisitions.

M. Miller aura une tâche immense devant lui : réduire ou éliminer les avis d’ébullition d’eau dans les communautés, par exemple, ou encore s’assurer que les enfants autochtones aient accès aux mêmes services que les autres Canadiens (le principe de Jordan).

Récemment, le Tribunal canadien des droits de la personne a ordonné à Ottawa d’indemniser les enfants des Premières Nations touchés par le système de protection de l’enfance dans les communautés depuis le 1er janvier 2006. Jugement qu’Ottawa a contesté.

« Le ministre Miller doit immédiatement s’aligner sur une position politique qui stipulerait que le Canada est d’accord avec le Tribunal », a affirmé à Espaces autochtones la professeure Cindy Blackstock, directrice de la Société de soutien à l’enfance et à la famille des Premières Nations du Canada.

« Ottawa doit indemniser les victimes de sa discrimination volontaire et insouciante, qui est appuyée d’arguments juridiques visant à annuler toute indemnisation financière ». ajoute-t-elle.

Carolyn Bennett demeure

Carolyn Bennett reste pour sa part ministre des Relations Couronne-Autochtones. La ministre est responsable de la réconciliation avec les plus de 600 communautés autochtones au pays.

La député de Toronto—St. Paul’s a d’abord été nommée ministre des Affaires autochtones et du Nord dans la foulée de la première élection du gouvernement de Justin Trudeau. Elle est ensuite devenue ministre des Relations Couronne-Autochtones lors de la scission du ministère.

Le gouvernement libéral a promis, en juin, de mettre en œuvre des mesures concrètes pour répondre au rapport de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées. La ministre Bennett a parlé d’un « plan d’action ». Ce dernier n’a pas encore été dévoilé.

Avec des informations de Louis Blouin et de Laurence Niosi

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *