Un programme formera des conseillers psychologiques autochtones dans le Nord canadien

Les collectivités rurales des Territoires du Nord-Ouest comptent peu de conseillers psychologiques autochtones. (iStock)
Un nouveau programme de formation est à la recherche de 25 Autochtones des Territoires du Nord-Ouest, dans le Nord canadien, qui souhaitent devenir conseillers psychologiques.

La formation développée en collaboration avec le collège Rhodes Wellness de Vancouver (sud-ouest du Canada) vise à augmenter le nombre de professionnels originaires des communautés du territoire.

Ces tout nouveaux conseillers pourraient commencer leur formation dès l’automne 2020.

« Plus à l’aise »

Roy Erasmus, un conseiller psychologique de la firme Dene Wellness Warriors, à Yellowknife, affirme que les conseillers autochtones sont en demande.

« Nos clients nous disent toujours préférer un conseiller autochtone. Ils se sentent plus à l’aise […] avec quelqu’un qui connaît leur culture et d’où ils viennent. »

Roy Erasmus, copropriétaire, Dene Wellness Warriors

Le professionnel et son épouse, Jean Erasmus, offrent leurs services dans la capitale comme dans les collectivités rurales, mais ce service se fait rare, selon le président du Collège Rhodes Wellness, Ben Colling.

« Il y existe peu de conseillers compétents et bien formés […] disponibles pour travailler dans les plus petites collectivités, même les plus grosses », affirme Ben Colling.

Les Dene Wellness Warriors sont basés à Yellowknife, aux Territoires du Nord-Ouest. (Gabriela Panza-Beltrandi/Radio-Canada)
Une formation entre Vancouver et les T. N.-O.

Le programme de formation, dont les détails ne sont pas encore connus, devrait se dérouler sur deux ans et inclure un stage supervisé de six semaines.

La première année se déroulerait à Yellowknife, capitale des T.N.-O. La seconde aurait lieu à Vancouver et se terminerait par l’examen de L’Association canadienne du counseling et de psychothérapie.

« Le plan serait que les étudiants retournent aux Territoires du Nord-Ouest pour compléter leur stage de façon à pouvoir redonner aux communautés immédiatement. »

Ben Colling, président, Collège Rhodes Wellness

Les candidats potentiels doivent maintenant être identifiés, un processus qui se fait en partenariat avec les différentes Premières Nations.

Avec les informations de Gabriela Panza-Beltrandi

Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *