Arctique canadien : les jeunes leaders autochtones félicités pour leur engagement écologique

Des membres de l’Assemblée des Premières Nations de partout au pays sont à Whitehorse pour un rassemblement national sur le climat. (Radio-Canada)
Des experts, des dirigeants, des jeunes, des femmes, des gardiens du savoir et d’autres professionnels autochtones sont à Whitehorse pour un rassemblement national sur le climat. Ce rassemblement a pour objectif de mieux comprendre les points de vue des Premières Nations sur les changements climatiques.

L’événement organisé par l’Assemblée des Premières Nations (APN) a lieu quelques semaines après la déclaration d’urgence climatique des députés de l’Assemblé législative du Yukon.

Ces deux journées de débat visent principalement à trouver le moyen d’inclure l’expérience quotidienne des Premières Nations dans les processus de réflexion au pays.

Ce rassemblant réunit environ 400 participants de partout au pays pour réfléchir aux changements climatiques : « la crise la plus urgente de notre époque » peut-on lire sur le site Internet de l’événement.

La chef du conseil de Ta’an Kwäch’än Kristina Kane. (Radio-Canada)

La chef du conseil de Ta’an Kwäch’än Kristina Kane, a accueilli les délégués au Yukon mercredi en leur disant que les Autochtones du Yukon ont pris des mesures contre les changements climatiques.

« Nos terres changent, notre temps est imprévisible et nos animaux et nos ressources en eau sont fortement touchés. Alors que nous nous unissons, nos voix se font entendre et nous commençons à voir des efforts et un soutien accrus pour les stratégies d’adaptation et d’atténuation de la recherche dirigée par les Autochtones. »Kristina Kane, chef du conseil de Ta'an Kwäch'än
Leadership des jeunes

Les jeunes du Yukon et du Québec ont été félicités lors d’une réunion consacrée à leur leadership dans la lutte contre les changements climatiques.

« J’ai réalisé à quel point ce groupe de jeunes était puissant, très puissant et à quel point ils étaient courageux malgré tous les défis auxquels ils étaient confrontés », affirme l’ancienne grande chef du Conseil des Premières nations du Yukon, Shirley Adamson.

Celle-ci a aussi indiqué s’être rendue au Palais législatif de la Colombie-Britannique à Victoria pour parler aux jeunes autochtones qui y protestent contre le gazoduc Coastal GasLink dans le nord de la province. « Ils poursuivent le travail de leurs ancêtres », dit-elle.

Avec les informations de CBC et de Claudiane Samson

Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *