L’arrivée de travailleurs saisonniers sème l’inquiétude dans le nord-ouest canadien

La route du mont Dôme traverse une exploitation de mine d’or. (Claudiane Samson/Radio-Canada)
L’arrivée de travailleurs saisonniers à Dawson, entre autres pour l’exploitation aurifère, suscite l’inquiétude dans la petite ville de quelque 2000 habitants après que certains travailleurs ont été aperçus fréquentant des entreprises sans avoir respecté l’isolement de 14 jours prescrit par les autorités sanitaires.

La chef de la Première Nation Tr’ondëk Hwëch’in, Roberta Joseph, affirme que la situation inquiète particulièrement les membres de sa communauté.

Plusieurs ont rapporté avoir vu des mineurs provenant de provinces du sud ou des États-Unis se déplacer pour aller travailler vers les concessions minières de la région.

« C’est une préoccupation pour moi et pour la communauté. Cela nous place dans une position vulnérable pour la transmission de la COVID. […] Peut-être manque-t-il d’information à la frontière pour que ces gens sachent qu’ils doivent s’auto-isoler? »Roberta Joseph, chef, Première Nation Tr'ondëk Hwëch'in
La chef de la Première Nation Tr’ondëk Hwëch’in, Roberta Joseph. (CBC)

Le message fait écho auprès de la Première Nation Nacho Nyak Dun qui demande ouvertement au gouvernement territorial d’interrompre la saison d’exploration minière et de fermer la frontière du Yukon comme l’ont annoncé les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut.

L’association des mineurs de placer du Klondike a avisé ses membres qu’ils devaient se rendre directement sur leurs concessions avec suffisamment de denrées pour y passer les deux semaines d’auto-isolement requises. Si les concessions ne sont pas encore accessibles, l’association demande aux mineurs de trouver un hébergement temporaire pour y passer les 14 jours.

Petit groupe de personnes

Le maire de Dawson, Wayne Potoroka, affirme que ce ne sont vraiment que quelques individus qui ont semé l’inquiétude.

« Il est normal pour les gens d’être nerveux en voyant de nouveaux visages au village, particulièrement si ceux-ci arrivent de l’extérieur du territoire et sont tenus de s’auto-isoler. »Wayne Potoroka, maire de Dawson

Le maire affirme toutefois que ce ne sont pas seulement des travailleurs de l’industrie minière, mais des représentants d’autres secteurs d’activités saisonnières qui ont aussi été aperçus à l’épicerie, par exemple.

Le maire de Dawson, Wayne Potoroka, affirme que tout est en place pour s’assurer que les règles d’isolement peuvent être respectées. (Claudiane Samson/Radio-Canada)

Wayne Potoroka affirme toutefois que tout est en place pour permettre l’auto-isolement sur place. Près d’une dizaine de personnes ont été placées, dit-il, dans un hôtel et un groupe de bénévoles se charge de faire des emplettes pour tous ceux et celles qui ne peuvent sortir.

Wayne Potoroka affirme qu’il n’est pas encore question de limiter l’accès à Dawson. « Nous sommes tous reliés au territoire par la même route. Nous devons seulement suivre les règles. »

Le ministre se prononce

En conférence de presse pour l’annonce d’un programme de soutien financier aux entreprises touchées par des pertes économiques irremplaçables, le ministre du Développement économique, Ranj Pillai, affirme qu’il n’est pas question de fermer l’industrie minière, de placer ou autre.

« Tous ceux qui arrivent au Yukon doivent s’auto-isoler. Le secteur minier ne profite pas d’une exemption. »Ranj Pillai, ministre du Développement économique du Yukon
Dawson accueille l’été de très nombreux travailleurs saisonniers des secteurs miniers et touristiques. (Claudiane Samson/Radio-Canada)

Les deux mines en exploitation, dit le ministre,  Minto et Victoria Gold, ont toutes deux mis en place des mesures de précaution conformes aux règles des autorités sanitaires en collaboration avec une firme médicale industrielle spécialisée.

« C’est une situation complexe. Certains Yukonnais sont aussi des mineurs et des prospecteurs qui doivent se rendre sur leurs propres concessions sans avoir à s’auto-isoler. »

Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *