COVID-19 : les sénateurs du Nord canadien s’insurgent auprès du fédéral

Le sénateur du Nunavut, Dennis Patterson. (Sean Kilpatrick / La Presse Canadienne)
Les sénateurs des trois territoires nordiques critiquent d’une voix le refus du gouvernement canadien de modifier les critères d’éligibilité au programme de subventions salariales adopté la semaine dernière.

Les sénateurs Dennis Patterson du Nunavut, Margaret Dawn Anderson des Territoires du Nord-Ouest et Pat Duncan du Yukon ont exprimé leurs préoccupations selon lesquelles les besoins des entreprises du Nord n’ont pas été pas prises en compte dans une lettre adressée au ministre Bill Morneau jeudi dernier.

L’exercice toutefois s’est fait « en vain », affirment-ils dans un communiqué de presse publié mardi, soit plusieurs jours après l’adoption du projet de loi C-14 par la Chambre des communes et le Sénat.

Les différents partis fédéraux siégeaient en nombre très réduit. Une trentaine de députés, tout au plus, ont débattu du plan d’aide aux entreprises. (Justin Tang / La Presse Canadienne)

« J’espérais que la subvention salariale puisse apporter la certitude et le réconfort nécessaire pour les entreprises du Nord dont la saison d’exploitation 2020 est dévastée par la COVID-19 », affirme dans le communiqué le sénateur Dennis Patterson.

« Ce que j’ai vu plutôt ce sont les préoccupations du Nord à nouveau exclues. »Dennis Patterson, sénateur du Nunavut
Programme d’aide aux entreprises

Le programme de subventions salariales prévoit que les entreprises, organismes à but non lucratif et organismes de bienfaisance auront droit à une aide financière si leur revenu a baissé de 15 % en mars ou de 30 % en avril ou en mai par rapport au même mois l’année précédente ou encore par rapport à la moyenne des revenus de janvier et février.

La subvention payera 75 % du salaire de leurs employés jusqu’à un maximum de 847 $ par employé par semaine, et le tout pour tout au plus 12 semaines.

Le coût du programme de subventions salariales est évalué à 73 milliards de dollars.

Particularités du Nord

Selon les critères d’éligibilité, les entreprises ou organismes doivent prouver une perte de revenus par rapport à la même période l’an dernier.

Or, les critiques dans les territoires soulignent le fait que les entreprises, comme celles de l’industrie minière, n’enregistrent pas les mêmes revenus d’une année à l’autre.

Les revenus des entreprises minières, entre autres, enregistrent des revenus qui fluctuent beaucoup, selon les critiques. (Mike Rudyk / Radio-Canada)

Les chambres des mines du Nunavut et des Territoires du Nord-Ouest affirment, par exemple, que certaines entreprises peuvent travailler des mois et n’obtenir un paiement qu’à la fin de leurs services. Les entreprises de prospection rappellent que les gens de l’industrie ne reçoivent pas de revenus, mais plutôt des investissements privés, ce qui les rend inéligibles à la subvention.

« Nous parlons ici de petites et moyennes entreprises de résidents du Nord qui n’auront peut-être pas le soutien dont elles ont besoin pour survivre une autre saison. Nous devons adapter cette subvention à la réalité des entreprises du Nord. »Dennis Patterson, sénateur du Nunavut

Le sénateur du Nunavut affirme toutefois avoir bon espoir que le gouvernement arrivera à rectifier le tir. « Quand des gouvernements territoriaux, des organisations d’entreprises locales et des exploitants du Nord vous disent tous la même chose, un gouvernement responsable se doit de les écouter. »

Avec les informations de Hilary Bird

Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *