Ravitailler le Grand Nord canadien : le métier de camionneur plus que jamais essentiel

Yves Lafond transporte du propane dans son camion, entre Whitehorse au Yukon et Inuvik aux Territoires du Nord-Ouest. (Photo : Yves Lafond)
« C’est jamais pareil, la température a son mot à dire, si ça se passe bien ça met trois à quatre jours, mais ça peut aller jusqu’à huit jours », note Yves Lafond, camionneur.

Ce chauffeur effectue un service essentiel en temps de pandémie : transporter du propane dans son camion entre Whitehorse au Yukon, et Inuvik aux Territoires du Nord-Ouest.

Yves Lafond connaît bien les routes du Grand Nord, lui qui y pratique ce métier depuis bientôt 12 ans. Mais il n’est jamais au bout de ses surprises : « la semaine dernière, j’ai eu un bris mécanique et on a pas pu venir me chercher à cause du blizzard », dit-il.

Les routes étant fermées pour cause de mauvais temps, ce camionneur a dû rester seul en attente d’une accalmie. « On a de la nourriture, du chauffage au propane, des couvertures… on est bon pour six à sept jours, mais pas dans le grand luxe », rigole-t-il.

Heureusement, Yves Lafond ne panique jamais, il sait qu’il peut compter sur la solidarité de ses collègues. « On n’est pas beaucoup, mais il y a toujours quelqu’un qui sait où on est. On est une cinquantaine de camionneurs sur cette route », explique-t-il.

Yves Lafond parcoure le Grand Nord au volant de son camion. (Photo : Yves Lafond)
« Quand on arrive à Inuvik, il y a des pancartes, les gens nous disent : “merci les camionneurs” »Yves Lafond, camionneur

La pandémie de la COVID-19 n’a pas beaucoup changé son quotidien : « on est confiné par définition à l’année, quand t’es camionneur dans l’arctique, t’es pas mal tout seul », souligne Yves Lafond. En revanche il évite désormais de sortir de son camion pour aller manger au restaurant pendant ses pauses.

Malgré toutes les aventures qu’il a vécu depuis qu’il parcourt ce trajet entre Whitehorse et Inuvik, Yves Lafond aime plus que jamais son métier. « Depuis que je suis dans le Nord, j’ai réalisé l’importance de mon travail. On est bien plus apprécié ici », confie-t-il.

Boulevard du Pacifique, Radio-Canada

Boulevard du Pacifique, Radio-Canada

Pour plus de nouvelles de Boulevard du Pacifique, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *