Grand Nord canadien : 1725 $ pour ne pas s’être arrêté à la frontière des Territoires du Nord-Ouest

La route qui entre dans les Territoires du Nord-Ouest compte des contrôles routiers pour faire respecter les ordonnances sanitaires en temps de pandémie. (Anna Desmarais/Radio-Canada)
Un Albertain de 25 ans a reçu une contravention de 1725 $, la première du genre, pour avoir traversé la frontière des Territoires du Nord-Ouest sans s’arrêter, le 10 juin, comme l’exigent les arrêtés de santé publique.

Selon un communiqué du territoire publié jeudi, l’homme originaire d’Edmonton a passé à grande vitesse le point de contrôle obligatoire, où des officiers sont chargés d’enregistrer les passants et s’assurer de leur plan d’auto-isolement de 14 jours.

Les officiers de contrôle ont avisé les agents de la Gendarmerie royale du Canada que le véhicule était en route vers Hay River. Selon un communiqué de la GRC, le véhicule a été retrouvé au sud d’Enterprise.

Outre la contravention de 1500 $ à laquelle s’ajoute une somme de 225 $ versés au Fonds d’aide aux victimes de crimes du territoire, l’Albertain non identifié fait face à des accusations de vol de véhicule et de possession illégale de cannabis.

Une audience devant les tribunaux des Territoire du Nord-Ouest est prévue en août ou en septembre.

Selon les communiqués, le véhicule volé et non assuré a été saisi et l’homme reconduit, à sa demande, à High Level, en Alberta de façon à pouvoir obtenir un transport vers chez lui.

Il s’agit, précise un porte-parole du territoire, de la première contravention donnée sous les nouvelles ordonnances sanitaires. Mike Westwick affirme que depuis l’adoption des arrêtés, seuls des avertissements oraux et écrits ont été distribués.

Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *