Au Canada, les vaccins contre la grippe maintenant offerts dans les pharmacies du Yukon

Seules les pharmacies de Whitehorse peuvent administrer le vaccin antigrippal pour l’instant. Dans les collectivités, ce sont les centres de santé qui s’en chargent. (Radio-Canada)
Depuis cette semaine, des pharmacies du Yukon offrent pour la première fois le vaccin contre la grippe après des années à militer pour que la réglementation territoriale entourant la pratique de ces spécialistes de la santé soit modifiée.

Ce sont les personnes à risque qui ont d’abord pu obtenir gratuitement le vaccin antigrippal dans les pharmacies cette semaine. Les personnes considérées comme à risque sont celles qui ont des problèmes de santé, les personnes âgées ou les femmes enceintes. La semaine prochaine, le service sera offert au grand public.

La pharmacienne et présidente de l’Association des pharmaciens du Yukon Joanne Gibson affirme que la mise en place du nouveau service de vaccination de son établissement s’est bien déroulée jusqu’ici.

« Cela s’est étonnamment bien passé. Il y avait beaucoup d’anticipation sur la façon dont cela allait se dérouler […] mais on ne sait pas comment cela se passera la semaine prochaine, quand ce sera ouvert à tous. »Joanne Gibson, présidente de l'Association des pharmaciens du Yukon

Les pharmacies qui ont choisi de procéder par rendez-vous affichent complet, dit Mme Gibson.

« C’est bon pour les affaires et c’est également bon pour la profession. Cela reconnaît que les pharmaciens au Yukon ont l’aptitude, comme c’est le cas dans le reste du Canada. C’est le développement de notre pratique professionnelle. »Joanne Gibson, présidente de l'Association des pharmaciens du Yukon
Un service qui arrive à temps

Les pharmaciens attendaient depuis des années de pouvoir ajouter ce service à leur profession, comme c’est le cas dans d’autres provinces canadiennes. Les deux autres territoires, eux, ne le permettent toujours pas.

Pour l’instant, seul le vaccin contre la grippe est offert, mais l’an prochain, le vaccin contre le zona sera administré dans les pharmacies pour les Yukonnais de 65 à 70 ans.

Il n’est toutefois pas certain que le vaccin contre la COVID-19 y sera offert.

À travers le monde, des laboratoires sont en train de tester une douzaine de vaccins potentiels sur des milliers de personnes. (Mladan Antonov/AFP/Getty Images)

Le médecin hygiéniste en chef du territoire, Brendan Hanley, explique que tout dépend des produits d’immunisation qui seront retenus par les autorités sanitaires du pays.

« Nous sommes très contents que les pharmaciens nous rejoignent pour ce programme d’immunisation contre l’influenza, mais il est possible que les vaccins pour la COVID-19 soient plus complexes, plus exigeants, et la place pour les pharmaciens n’est pas encore claire. »Brendan Hanley, médecin hygiéniste en chef du territoire

La pharmacienne Joanne Gibson affirme également qu’une discussion devra être entreprise avant de déterminer les possibilités, mais elle croit que ce serait souhaitable.

Elle admet qu’il reste beaucoup d’inconnues quant aux produits qui seront offerts et à la forme qu’ils prendront.

« [Le fait de pouvoir] vacciner le plus de gens possible [et] d’avoir plus de spécialistes de la santé capables d’administrer le vaccin le rendra beaucoup plus accessible. »Joanne Gibson, présidente de l'Association des pharmaciens du Yukon

Les pharmaciens ont obtenu une formation spécifique du gouvernement territorial pour pouvoir offrir l’immunisation contre la grippe, l’objectif étant de s’assurer que le plus de pharmaciens possible soient formés.

Pour l’instant, toutefois, seuls les établissements de Whitehorse offrent ce service.

Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *