« Portez le masque », martèlent les autorités canadiennes des Territoires-du-Nord-Ouest

Les Territoires-du-Nord-Ouest lancent une campagne saisonnière faisant la promotion du port du masque. (Bebeto Matthews/AP/La Presse canadienne)
Alors que les cas d’infection à la COVID-19 flambent un peu partout au Canada, les autorités des Territoires-du-Nord-Ouest (T.N.-O.) lancent une campagne  de sensibilisation afin de rappeler à la population de continuer de porter le masque de protection.

On sait chez la Santé publique que l’arrivée de l’automne est davantage propice à la propagation des virus. La seconde vague de la pandémie touche aujourd’hui pratiquement toutes les régions du sud du pays. Les T-N.-O.  sont jusqu’ici relativement épargnés avec dix cas d’infection au coronavirus et aucun décès. Mais le gouvernement ne veut prendre aucun risque en invitant les Ténois à toujours respecter les gestes sanitaires, notamment le port du masque.

« Il était inévitable que les cas de COVID-19 aux T.N.-O augmentent, puisque le Canada enregistre un nombre record de cas confirmés. Maintenant plus que jamais, nous devons travailler ensemble pour nous protéger mutuellement. »Caroline Cochrane, première ministre des Territoires-du-Nord-Ouest

La campagne en question est baptisée «La chose la plus importante que je porte». Elle vise bien sûr à encourager le port du masque, mais aussi à mettre la population devant ses responsabilités individuelles. Ainsi, le couvre-visage doit être la norme si le respect de la distanciation sociale de deux mètres n’est alors plus possible entre les personnes.

« En agissant sur le plan individuel et collectif, nous pourrons nous préparer et contribuer à protéger notre population et nos collectivités. Le port du masque non médical est un outil pour y arriver. »Caroline Cochrane, première ministre des Territoires-du-Nord-Ouest
Gestes à suivre pour mettre et enlever un masque de protection. (Gouvernement des Territoires-du-Nord-Ouest)

Dans un communiqué de presse transmis aux médias, le gouvernement a expliqué que la campagne de sensibilisation se déploiera sur plusieurs phases. La première ciblera les principaux médias sociaux comme Facebook et Twitter. Les internautes pourront y voir des « gens ordinaires » portant un masque tout en expliquant les raisons personnelles qu’ils ont de respecter cette mesure.

Les autorités comptent ensuite distribuer des autocollants destinés aux devantures des épiceries. Des annonces à la radio dont un certain nombre en langue autochtone et dans les journaux locaux sont également prévues.

Les autorités disent se fier aux  recommandations de l’Agence de la santé publique du Canada qui indique que le porte un masque non médical ou un couvre-visage « peut réduire la propagation de ses propres gouttelettes respiratoires infectieuses. » Plusieurs études scientifiques ont d’ailleurs confirmé que la transmission d’un virus respiratoire diminue avec le port d’un couvre-visage.

Ismaël Houdassine, Regard sur l'Arctique

Ismaël Houdassine, Regard sur l'Arctique

Ismaël Houdassine est diplômé en journalisme de l’Université de Montréal. Il commence sa carrière comme reporter et journaliste culturel. Avant de rejoindre l’équipe de Radio-Canada, il a collaboré durant plusieurs années pour plusieurs médias, notamment l’Agence QMI et Le HuffPost.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *