Dans le Grand Nord canadien, une ferme autonome produira des produits frais toute l’année au Yukon

L’Institut de l’Arctique de l’Amérique de Nord de l’Université de Calgary termine la construction d’une ferme hydroponique autonome à la station de recherche Kluane Lake au Yukon. (RyanCampbell Photography)
La station de recherche Kluane Lake (KLRS), qui appartient à l’Institut de l’Arctique de l’Amérique de Nord (AINA) de l’Université de Calgary, a mis sur pied une ferme hydroponique autonome au Yukon pour approvisionner les communautés locales en produits frais.
L’installation agricole appelée Ag1054 est située à la station de recherche KLRS, à 220 km au nord-ouest de Whitehorse.

Elle est complètement autonome et alimentée principalement par l’énergie solaire et permettra de faire pousser toutes sortes de produits frais tout au long de l’année, dès février 2021.

Un des objectifs du projet, le premier du genre dans l’Ouest canadien, est entre autres de tester de nouvelles technologies dans un climat nordique et de permettre à la station KLRS d’être la plus autonome possible.

La ferme de la station KLRS entamera sa production en février 2021. (RyanCampbell Photography)

Henry Penn, le responsable de la station KLRS et un des gestionnaires du projet, espère que la ferme permettra aussi d’améliorer la sécurité alimentaire dans le sud-ouest du territoire.

« La question de la sécurité alimentaire est très importante partout au Yukon et dans le nord du Canada. Ça va être intéressant de voir à quel point ce genre de système peut améliorer la situation. »Henry Penn, le responsable de la station KLRS
Près de 2000 kg de fruits et légumes

Au sommet de sa production, la ferme devrait produire près de 2000 kg de fruits et légumes frais tous les ans. Ils seront vendus aux communautés locales.

« La sécurité alimentaire est une priorité pour les communautés autour de la région de Lhù’ààn Mân (Kluane Lake). Nous sommes très intéressés de voir si ce projet aura du succès », affirme le Chef de la Première Nation Kluane, Bob Dickson.

Les fruits et légumes pousseront à l’intérieur d’un conteneur alimenté par l’énergie solaire. (RyanCampbell Photography)

Henry Penn explique que les chercheurs de la station seront en contact avec les communautés locales afin de déterminer de quels produits elles ont besoin.

« Nous cultiverons ce qu’on nous demandera de cultiver. »Henry Penn, le responsable de la station KLRS

Le projet financé en partie par la Fondation Peter Gilgan et la National Science Foundation, aux États-Unis a obtenu du financement pour trois ans.

Henry Penn affirme qu’il prévoit déjà faire grossir le projet pour permettre de cultiver davantage d’aliments. Il aimerait également que la ferme accueille un jour du bétail.

Andréane Williams, Radio-Canada

Andréane Williams, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *