Dans le Grand Nord canadien, le Yukon prêt à recevoir ses premiers vaccins contre la COVID-19

Une seringue et des flacons de vaccin de Moderna contre la COVID-19. (Dado Ruvic/Reuters)
Le Yukon affirme être prêt à recevoir et à distribuer les vaccins de Moderna après l’annonce d’Ottawa pour une réception anticipée au pays d’un premier chargement, soit possiblement d’ici la fin du mois de décembre.

Le premier ministre Justin Trudeau a affirmé mardi que les territoires du Grand Nord devraient recevoir les premières doses du vaccin de Moderna « au cours des prochaines semaines une fois qu’il sera approuvé par Santé Canada ».

L’envoi pourrait se faire 48 heures après l’obtention du sceau d’approbation.

« Je poursuis le travail auprès des collègues fédéraux sur la logistique de livraison aussitôt le vaccin approuvé et prêt pour la distribution. Nous avons déjà reçu trois congélateurs pour faciliter l’entreposage. »Pauline Frost, ministre de la Santé et des Affaires sociales du Yukon

Les territoires préfèrent recevoir le vaccin de Moderna plutôt que celui de Pfizer-BioNTech en raison de ses conditions d’entreposage.

Le vaccin de Pfizer-BioNTech requiert des températures de -70 degrés Celsius, alors que le vaccin de Moderna peut être entreposé à des températures de -20 degrés Celsius.

« Cela fat [du vaccin de Moderna] une meilleure option pour le transport sur de longues distances vers des régions plus isolées. Donc, les doses de ce vaccin seront envoyées vers le Nord ainsi que vers les communautés isolées et autochtones. »Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Pauline Frost croit qu’il est préférable de recevoir une seule livraison de tous les vaccins pour le territoire de façon à pouvoir poursuivre l’immunisation sans interruption.

« Nous avons l’assurance que le Yukon recevra suffisamment de doses pour vacciner 75 % de la population au début de 2021. »Pauline Frost, ministre de la Santé et des Affaires sociales du Yukon

Selon le plan de distribution du territoire, la priorité de vaccination ira aux résidents et au personnel des centres de soins de longue durée, aux travailleurs de la santé, aux aînés de plus de 80 ans et aux résidents des collectivités rurales.

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.