Dans le Grand Nord canadien, au tour du Nunavut de recevoir ses premières doses du vaccin Moderna

Le premier ministre du Nunavut, Joe Savikataaq et le médecin hygiéniste en chef du territoire, Dr. Michael Patterson accueillent les premières doses du vaccin au territoire. (Gouvernement du Nunavut)
Les 6000 premières doses du vaccin de Moderna contre la COVID-19 sont arrivées au Nunavut mercredi. Le gouvernement territorial avait déjà indiqué vouloir commencer à vacciner dans les premières semaines de janvier.

Les détails du plan de vaccination seront dévoilés lors d’une conférence de presse, mardi prochain.

Sur Twitter mercredi, le premier ministre du territoire, Joe Savikataaq, a qualifié l’arrivée de ces vaccins de grand moment dans la lutte contre la COVID-19. Il ajoute que ces premières doses seront destinées au personnel de première ligne et aux personnes âgées.

« Lorsque nous aurons plus de vaccins, nous commencerons à les distribuer aux adultes de toutes les collectivités du Nunavut, mais cela pourrait prendre des semaines ou des mois », écrit-il. « Soyez patients et continuez de respecter les mesures de santé publique qui ne disparaîtront pas de sitôt. »

Le vaccin de Moderna

Les trois territoires du Grand Nord ont dû attendre et privilégier le vaccin de Moderna pour des raisons de logistique.

Contrairement au vaccin de Pfizer-BioNTech, qui doit être maintenu à des températures très basses (entre -60 et -80 ˚C), celui de Moderna peut être entreposé et maintenu stable à seulement -20 ˚C.

Le vaccin de Moderna nécessite deux doses administrées à quatre semaines d’intervalle pour permettre l’immunisation contre la COVID-19.

Comme au Yukon et aux Territoires du Nord-Ouest, le Nunavut espère vacciner au moins 75 % de sa population adulte admissible dans les trois premiers mois de 2021.

Les premières doses du vaccin de Moderna sont arrivées mercredi à l’aéroport d’Iqaluit. (Gouvernement du Nunavut)
La situation au Nunavut

Mercredi, le Nunavut ne comptait plus que trois cas actifs de la COVID-19 sur son territoire.

Au total, 266 cas ont été répertoriés depuis l’arrivée du coronavirus en sol nunavois en début novembre, dont 222 dans la petite collectivité d’Arviat seulement.

Le virus a coûté la vie à deux résidents du Nunavut, même si seulement l’un d’entre eux a été comptabilisé dans les statistiques territoriales.

Mario De Ciccio, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.