Les premières doses du vaccin de Moderna arrivent dans le Grand Nord canadien

L’avion transportant les premières doses du vaccin de Moderna est arrivé en fin de journée, lundi, à l’aéroport de Yellowknife. (Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest)
Les premières doses du vaccin de Moderna contre la COVID-19 ont atterri lundi à Yellowknife, aux Territoires du Nord-Ouest, confirme la ministre de la Santé Julie Green sur Twitter.

Ces premières 7500 doses ont été entreposées à l’hôpital territorial Stanton de Yellowknife en attendant le plan de déploiement du gouvernement territorial qui permettra la vaccination des 3600 premiers Ténois.

Ce plan, qui détaillera comment l’immunisation sera déployée dans les 33 collectivités du territoire, doit être rendu public au début de janvier pour permettre de commencer la vaccination le 11 janvier.

Plus tôt, en décembre, la médecin hygiéniste en chef du territoire Kami Kandola avait déclaré que les aînés, les personnes à risque et les résidents des communautés isolées du territoire auraient accès au vaccin en priorité dans le plan de déploiement.

Les premières doses du vaccin de Moderna ont été entreposées dans un congélateur de l’Hôpital Stanton à Yellowknife. (Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest)

Les trois territoires du Grand Nord ont dû attendre et privilégier le vaccin de Moderna pour des raisons de logistique.

Contrairement au vaccin de Pfizer-BioNTech, qui doit être maintenu à des températures très basses (entre -60 et -80 degrés Celsius), celui de Moderna peut être entreposé et maintenu stable à seulement -20 degrés Celsius.

Le vaccin de Moderna nécessite deux doses administrées à quatre semaines d’intervalle pour permettre l’immunisation contre la COVID-19.

Le gouvernement s’attend à pouvoir vacciner jusqu’à 75 % des adultes admissibles d’ici la fin de mars 2021.

Les Territoires du Nord-Ouest ont l’une des populations les moins durement touchées par la pandémie au Canada, avec un total de 24 cas confirmés.

La vaccination devrait commencer au début de janvier au Yukon, dans les centres de soins de longue durée. (Claudiane Samson/Radio-Canada)
Des premières doses du vaccin de Moderna également au Yukon

La vaccination devrait commencer dans les centres de soins de longue durée, selon le docteur Brendan Hanley, le médecin hygiéniste en chef du territoire.

Grâce aux doses reçues lundi, les autorités devraient être en mesure de vacciner un peu plus de 9 % de sa population dès le début du mois de janvier.

Le territoire espère administrer les deux doses du vaccin de Moderna à l’ensemble des Yukonnais au cours du printemps. Selon Cécile Tremblay, la microbiologiste et infectiologue au CHUM, il est important de recevoir les deux doses si elles font augmenter l’efficacité du vaccin.

« Il y a une immunité avec la première dose, peut-être à 50 %, mais ce n’est clairement pas aussi efficace qu’avec deux doses. Si on veut protéger rapidement les personnes âgées, il faut vacciner avec deux doses », explique-t-elle.

Le vol transportant les premières doses du vaccin de Moderna destinées au Canada s’est posé à Toronto, le jeudi 24 décembre, en provenance de Paris. (Agence des services frontaliers du Canada)
Le vaccin de Moderna privilégié dans les territoires éloignés

Le vaccin de Moderna, qui peut être entreposé à -20 degrés, contrairement au vaccin de Pfizer-BioNTech qui doit être conservé à une température de -60 à -80 degrés, a été privilégié au Yukon, comme dans les deux autres territoires du Grand Nord et dans les communautés autochtones isolées.

« Nous avons demandé à avoir le vaccin de Moderna, parce que logistiquement c’est beaucoup plus simple de [le transporter] dans nos régions éloignées », a indiqué le docteur Brendan Hanley.

Si le Yukon a pour l’instant été relativement épargné par la pandémie avec 60 cas confirmés de COVID-19 et un mort, le territoire craint que le virus ne se propage dans les communautés isolées, comme cela a été le cas au Nunavut.

« Nous avons moins de capacités logistiques que les grandes provinces. »Brendan Hanley, le médecin hygiéniste en chef du territoire

Les autorités des Territoires du Nord-Ouest attendent aussi 7200 doses du vaccin de Moderna pour commencer à vacciner les premiers Ténois dès le 11 janvier.

Avec les informations d’Alexis Gacon et Justine Cohendet

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.