Dans le Grand Nord canadien, Santé et changement climatique marquent la fin de la 1re semaine de campagne au Yukon

Des affiches des trois partis ont été installées à l’intersection du boulevard Lewes et de Hospital Road, à Whitehorse. (Chris Windeyer/Radio-Canada)
La première semaine de la campagne électorale territoriale du Yukon s’est achevée sur les thèmes de la santé et du changement climatique. Voici une esquisse des dernières promesses électorales en vue des élections du 12 avril.
Nouveau Parti démocratique (NPD)

Accompagnée de deux nouvelles mères, dont la candidate de Porter Creek Centre, Shonagh McCrindle, la chef Kate White a annoncé, vendredi, une série de mesures visant à soutenir les parents.

Un gouvernement néo-démocrate envisagerait de construire un centre de naissance alliant la médecine occidentale à la médecine traditionnelle autochtone à proximité de l’Hôpital général de Whitehorse.

Le parti s’engage également à soutenir la santé mentale des parents et le recours aux sages-femmes.

La formation politique s’engage enfin à défrayer les coûts de traitements de fertilité jusqu’à concurrence de 8000 $ et à couvrir les frais de voyage des Yukonnais qui doivent quitter le territoire pour se prévaloir de ces services.

Parti libéral

De son côté, le parti libéral s’engage à poursuivre le travail qu’il dit avoir accompli au cours de la dernière législature en vue de rendre les soins de santé plus accessibles. Le parti prévoit également l’embauche d’infirmières praticiennes pour les communautés.

S’il est réélu, le parti compte également augmenter l’offre de services de télémédecine dans les communautés rurales, notamment pour le renouvellement d’ordonnances et les rendez-vous médicaux.

Les libéraux veulent ainsi « encourager les Yukonnais à obtenir les soins de santé dont ils ont besoin, sans quitter leur maison », explique le candidat du parti dans Mount Lorne-Southern Lakes, John Streicker.

Le parti prévoit aussi de revoir la Loi sur les professions de la santé afin, explique M. Streicker, de mieux encadrer les professionnels de la santé.

Parti du Yukon

Le chef du Parti du Yukon, Currie Dixon, a plutôt orienté ses récentes annonces vers le changement climatique.

Il dit vouloir établir un partenariat avec l’Université du Yukon, l’industrie de la construction et les syndicats en vue d’investir dans la formation des employés de la construction pour rénover et améliorer l’efficacité énergétique des maisons et autres édifices du territoire.

Il espère ainsi développer la compétence de la main-d’oeuvre locale. « On ne veut pas voir d’entreprises du sud débarquer ici pour faire ce genre de travaux », explique-t-il.

Le parti s’engage également à s’assurer que les infrastructures dans lesquelles le gouvernement investit présentement aient des standards environnementaux.

Avec les informations de Julien Gignac, Mike Rudyk et Chris Windeyer

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.