COVID-19 : l’Islande préconise une dose supplémentaire pour certains vaccinés

Depuis un peu plus d’une semaine, le pays de 370 000 habitants fait face à une augmentation exponentielle des nouveaux cas de COVID-19 au niveau national : 213 au cours des sept derniers jours, dont 148 personnes entièrement vaccinées. (Halldor Kolbeins/AFP via Getty Images)

Les Islandais vaccinés avec le Janssen sont invités à recevoir une dose supplémentaire après la mi-août pour accroître leur résistance au variant Delta, ont annoncé mercredi les autorités sanitaires, qui voient un redémarrage épidémique malgré un fort taux de vaccination.

« Nous avons l’intention d’offrir à tous ceux qui ont été vaccinés avec le vaccin Janssen une dose supplémentaire d’un vaccin, qui sera probablement le vaccin Pfizer », a déclaré le chef épidémiologiste Thórólfur Gudnason en conférence de presse.

Les personnes dont la réponse immunitaire est insuffisante après leur vaccination complète avec d’autres vaccins sont également concernées, notamment celles avec des maladies chroniques.

Le vaccin Janssen, commercialisé par le laboratoire américain Johnson & Johnson (J&J) se distingue des autres par le fait qu’il est à une dose.

Sur les près de 267 000 personnes à avoir reçu au moins une dose d’un vaccin en Islande, quelque 53 000 ont reçu la dose unique de Janssen, aux trois quarts des moins de 40 ans.

Depuis un peu plus d’une semaine, le pays de 370 000 habitants fait face à une augmentation exponentielle des nouveaux cas de COVID-19 au niveau national : 213 au cours des sept derniers jours, dont 148 personnes entièrement vaccinées.

« Malgré une bonne participation à la vaccination, le virus se propage incroyablement rapidement au niveau national, ce qui indique que l’efficacité du vaccin contre une infection est moins importante que prévu face au variant Delta », a souligné M. Gudnason, en précisant que la majorité des nouvelles infections étaient liées à la souche du SRAS-CoV-2 initialement détectée en Inde.

Or, une majorité des personnes vaccinées et positives à la maladie ont reçu le vaccin unidose de Janssen, a expliqué l’épidémiologiste.

Ce dernier n’exclut pas également que les infections aient eu lieu peu de temps après l’injection du vaccin, lorsqu’il n’est pas encore le plus efficace.

Alors que toutes les mesures nationales avaient été levées le 26 juin dernier, l’exécutif islandais devrait faire machine arrière et annoncer le retour des restrictions intérieures pour endiguer la nouvelle vague.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.