Élections au Canada : le Bloc québécois s’accroche à une circonscription fédérale qui comprend le Nunavik

La candidate sortante du Bloc québécois Sylvie Bérubé avec son équipe le soir des élections. Mme Bérubé a conservé son siège avec 38 % des voix. (Marc-André Landry/Radio-Canada)
Au lendemain des élections fédérales, le Bloc québécois (parti politique indépendantiste) a conservé la circonscription d’Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou, qui comprend la partie arctique du Québec.

La députée sortante Sylvie Bérubé a remporté la circonscription avec 38 % des voix.

« Merci à toute la population qui m’a élue, a déclaré Mme Bérubé à Radio-Canada en apprenant les résultats. Elle m’a fait confiance pour défendre les intérêts d’Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou à Ottawa. »

La circonscription est au troisième rang des plus grandes circonscriptions du pays sur le plan géographique (854 754 kilomètres carrés) après la circonscription de l’Arctique oriental du Nunavut (2,093 millions de kilomètres carrés) et la circonscription des Territoires du Nord-Ouest (1,346 million de kilomètres carrés) dans l’Arctique occidental.

La circonscription au Québec a une population d’environ 88 000 personnes. Elle est d’ailleurs l’une des circonscriptions les plus diversifiées de la province francophone. Elle comprend le Nunavik, la région inuit du Grand Nord de la province, des villages cris et des villes et villages francophones.

Autonomie gouvernementale, UNDRIP et Nutrition Nord

Mme Bérubé était la porte-parole du Bloc en matière d’affaires autochtones et, parmi les engagements spécifiques aux Inuit qu’elle a pris pendant la campagne, il y a le soutien à l’autonomie gouvernementale du Nunavik, l’accélération de la mise en œuvre de la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones (DNUDPA) et des changements au programme fédéral Nutrition Nord pour aider à réduire l’insécurité alimentaire chez les Inuit du Québec.

Les résultats des élections fédérales pour la circonscription d'Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou

GAGNANTE : Sylvie Bérubé, Bloc québécois : 38 % (10 316 votes)

Lise Kistabish, Parti libéral : 26 % (6877 votes)

Steve Corriveau, Parti conservateur : 16 % (4334 votes)

Pauline Lameboy, Nouveau Parti démocratique : 11 % (3067 votes)

Michaël Cloutier, Parti populaire du Canada : 4 % (1024 votes)

Cédric Brazeau, Parti libre du Canada : 2 % (563 votes)

Didier Pilon, Parti vert : 2 % (425 votes)

Jimmy Levesque, Parti marijuana : 1 % (314 votes)

Les Canadiens ont voté lundi pour un gouvernement libéral minoritaire qui reflète à peu près la répartition des sièges du gouvernement libéral minoritaire avant le déclenchement de l’élection surprise en août.

En 2019, les libéraux avaient remporté 157 sièges, tandis que les conservateurs de l’opposition en détenaient 121.

Alors que 99 % des bureaux de vote ont rendu leurs résultats mardi matin et qu’il reste 18 circonscriptions à déterminer, les résultats de l’élection de lundi donnent jusqu’à présent les libéraux avec 146 sièges, le Parti conservateur avec 116, le Bloc québécois avec 32, le Nouveau Parti démocratique avec 24 et le Parti vert avec 2.

Rappelons qu’au Canada, 170 sièges sont nécessaires pour former une majorité.

Eilís Quinn, Regard sur l'Arctique

Eilís Quinn est une journaliste primée et responsable du site Regard sur l’Arctique/Eye on the Arctic, une coproduction circumpolaire de Radio Canada International. En plus de nouvelles quotidiennes, Eilís produit des documentaires et des séries multimédias qui lui ont permis de se rendre dans les régions arctiques des huit pays circumpolaires.

Son enquête journalistique «Arctique – Au-delà de la tragédie » sur le meurtre de Robert Adams, un Inuk de 19 ans du Nord du Québec, a remporté la médaille d’argent dans la catégorie “Best Investigative Article or Series” aux Canadian Online Publishing Awards en 2019. Le reportage a aussi reçu une mention honorable pour son excellence dans la couverture de la violence et des traumatismes aux prix Dart 2019 à New York.

Son reportage «Un train pour l’Arctique: Bâtir l'avenir au péril d'une culture?» sur l'impact que pourrait avoir un projet d'infrastructure de plusieurs milliards d'euros sur les communautés autochtones de l'Arctique européen a été finaliste dans la catégorie enquête (médias en ligne) aux prix de l'Association canadienne des journalistes pour l'année 2019.

Son documentaire multimedia «Bridging the Divide» sur le système de santé dans l’Arctique canadien a été finaliste aux prix Webby 2012.

En outre, son travail sur les changements climatiques dans l'Arctique canadien a été présenté à l'émission scientifique «Découverte» de la chaîne française de Radio-Canada, de même qu'au «Téléjournal», l'émission phare de nouvelles de Radio-Canada.

Au cours de sa carrière Eilís a travaillé pour des médias au Canada et aux États-Unis, et comme animatrice pour la série «Best in China» de Discovery/BBC Worldwide.

Twitter : @Arctic_EQ

Courriel : eilis.quinn@radio-canada.ca

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.