D’Itqaqhaijuq à Piqsiq dans le Grand Nord canadien : les multiples facettes de l’artiste Tiffany Ayalik

L’artiste Tiffany Ayalik (Kaley Mackay)
Le chroniqueur culturel Marc Fournier dresse un portrait de Tiffany Ayalik après sa performance au Western Front de Vancouver.

Itqaqhaijuq, qu’on pourrait traduire par « tenter de se rappeler », est une performance multimédia centrée autour de la langue et des mélodies des Inuinnait (les Inuit du cuivre) incarnée par l’artiste Tiffany Ayalik, de Kugluktuk au Nunavut, née à Yellowknife et aujourd’hui établie à Vancouver.

Cette expérience sensorielle est une des nombreuses propositions artistiques de cette artiste qui jongle allègrement entre musique, danse, vidéo, performance vocale et gastronomie; tout cela dans un désir de connexion intime avec ses ancêtres par l’entremise des technologies les plus récentes.

Pour écouter la chronique dans l’émission Culture et Confiture, cliquez ici

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.