Feu vert pour la construction de nouveaux logements abordables à Iqaluit dans le Grand Nord canadien

Un travailleur en construction sur un chantier résidentiel d’Iqaluit, au mois d’octobre (Matisse Harvey/Radio-Canada)
Réunis mardi, les conseillers municipaux de la Ville d’Iqaluit ont approuvé l’entente avec la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) qui lui permettra de construire 18 logements abordables.

« Je suis vraiment emballé par ce projet, c’est une bonne nouvelle », a déclaré le maire d’Iqaluit, Kenny Bell, mardi soir.

Les 18 logements seront destinés à des Inuit, dont des femmes avec enfants. Ils seront situés dans le secteur Joamie Court, derrière l’école élémentaire Joamie.

La Ville a reçu une somme totale d’environ 10,7 millions de dollars de la SCHL à travers son Fonds de co-investissement pour le logement et son Initiative pour la création rapide de logements.

Puisqu’une partie du financement provient de fonds d’urgence, la construction devra être complétée rapidement, soit d’ici le 30 juin 2023.

« L’Initiative pour la création rapide de logements est conçue pour fournir de nouveaux logements à une communauté dans un laps de temps très court, c’est-à-dire 18 mois à partir du 31 décembre, dans le cas présent », a indiqué la directrice générale d’Iqaluit, Amy Elgersma.

La Ville n’a pas encore déterminé la date de début des travaux, mais elle s’attend à ce qu’elle soit mise en marche au printemps.

« Les matériaux provenant du Sud devront être envoyés durant la [prochaine] saison de ravitaillement, en 2022 », précise le responsable des communications de la Ville, Aleksey Cameron, dans un échange de courriels.

La Ville sera propriétaire des logements, tandis que la Société d’habitation du Nunavut sera chargée de la gestion. La conception des plans et la construction seront assurées par le Groupe d’investissement NCC inc.

Le porte-parole de la Ville indique que le type et la taille des unités du bâtiment n’ont pas encore été choisis, mais que « ce sera présenté lors d’un futur conseil municipal ».

Ce projet de logements abordables survient quelques mois après que la construction d’une trentaine de logements sociaux au territoire, dont quatre quadruplex à Iqaluit, a été mise en veilleuse d’ici la fin de l’année en raison de la flambée des prix des matériaux de construction.

Au mois de juin, la Société d’habitation du Nunavut a dû mettre en veilleuse la construction de 36 logements sociaux. (Matisse Harvey/Radio-Canada)

En juin 2020, la Ville a annoncé la création d’un groupe de travail sur le logement abordable pour faire face à la pénurie de logements dans la capitale territoriale.

En 2019, la Société d’habitation du Nunavut comptait 434 demandes de candidature pour un logement social à Iqaluit.

La capitale territoriale fait d’ailleurs partie des trois communautés du Nunavut, avec Naujaat et Pond Inlet, où la demande en logements sociaux est la plus élevée par rapport à l’offre.

Une étude réalisée en 2018 par le ministère territorial des Services à la famille a d’ailleurs révélé l’ampleur du manque de logements dans plusieurs communautés du Nunavut.

Matisse Harvey, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur l'Arctique canadien, visitez le site d'ICI Grand Nord.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.