Dans le Grand Nord canadien, le gouvernement du Nunavut confirme la présence de carburant dans l’eau d’Iqaluit

Des habitants d’Iqaluit se rassemblent sur la rivière Sylvia Grinnel pour récupérer de l’eau potable. (Jackie McKay/Radio-Canada)
Comme cet automne, le gouvernement du Nunavut a confirmé samedi que des traces de carburant ont été retrouvées dans l’eau du robinet d’Iqaluit après avoir examiné des échantillons.

Les 8000 habitants d’Iqaluit ont reçu l’ordre de ne pas en consommer.

La qualité de l’eau reste cependant dans les limites recommandées par Santé Canada, affirme une porte-parole du ministère de la Santé, Danarae Sommerville, dans un communiqué.

Les échantillons d’eau ont été prélevés à la suite d’une vingtaine de signalements de résidents qui faisaient état d’une odeur d’essence.

Les habitants d’Iqaluit ont été privés d’eau potable pendant des semaines à partir du 12 octobre, car les autorités avaient trouvé du carburant dans un réservoir souterrain. Ce n’est que le 10 décembre qu’ils ont finalement pu obtenir de l’eau propre à la consommation.

Aujourd’hui, comme pendant l’automne, les habitants d’Iqaluit se tournent vers de l’eau embouteillée et vont en puiser dans la rivière Sylvia Grinnell afin de subvenir à leurs besoins.

Vendredi, le ministère de la Santé a rappelé aux habitants de faire bouillir l’eau de la rivière pendant une minute avant de la boire, de se brosser les dents ou de laver ses fruits et légumes.

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.