Un nouveau câble sous-marin de communication passera bientôt par l’Arctique canadien pour relier l’Europe à l’Asie

Le câble de fibre optique passera au Canada par le passage du Nord-Ouest. (Mario Tama/Getty Images)
Cinia, une entreprise finlandaise spécialisée en cybersécurité, s’est associé avec la société d’infrastructure japonaise Arteria Networks pour construire à travers la région arctique un système de câbles de communication à fibres optiques reliant l’Europe et l’Asie.

Ce réseau d’envergure, baptisé Far North Fiber Express Route, partira du Japon, via le passage du Nord-Ouest, pour rejoindre l’Europe avec des points de connexion en Alaska et dans l’Arctique canadien. Il devrait comporter trois segments reliés entre eux : le segment asiatique du Pacifique Nord, le segment arctique nord-américain et le segment européen de l’Atlantique Nord.

D’autres points de connexions sont prévus en Europe du Nord, notamment en Norvège, en Finlande et en Irlande. Selon les concepteurs, le système de câble sous-marin arctique de 14 000 kilomètres permettra de réduire la distance optique entre l’Asie et l’Europe.

Le projet est considéré par ses concepteurs comme historique. (Far North Digital)

Le coût de ce projet est estimé à environ 1,4 milliard de dollars. Sa mise en service est attendue d’ici l’année 2025. C’est l’entreprise Alcatel Submarine Networks qui a été choisie pour l’ingénierie, l’approvisionnement et la construction du réseau.

« Far North Fiber sera le premier système de ce genre pan-arctique », a déclaré dans un communiqué de presse le président de Cinia, Ari-Jussi Knaapila, tout en se disant heureux que trois continents soient représentés dans l’équipe de développement.

Pour, Koji Kabumoto, le dirigeant japonais d’Arteria, la mise en place de ce réseau n’est rien de moins qu’un « projet historique » dont l’objectif est de construire le dernier câble sous-marin reliant l’Europe à l’Asie avec la latence la plus faible possible.

« Le nouveau réseau international réalisé par le Far North Fiber sera en mesure de créer une nouvelle demande de connectivité dans un large éventail de domaines comme l’industrie, le monde universitaire et la culture », a conclu le responsable japonais.

Ismaël Houdassine, Regard sur l'Arctique

Ismaël Houdassine est diplômé en journalisme de l’Université de Montréal. Il commence sa carrière comme reporter et journaliste culturel. Avant de rejoindre l’équipe de Radio-Canada, il a collaboré durant plusieurs années pour plusieurs médias, notamment l’Agence QMI et Le HuffPost.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.