Dans le Nord canadien, les autorités se préparent à la saison des inondations

Plusieurs collectivités situées le long du fleuve Mackenzie, dans les Territoires du Nord-Ouest, ont été touchées par les inondations printanières en 2021, comme le montre cette photo. (Radio-Canada/CBC)
Le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest se prépare à faire face à de possibles inondations le long de ses cours d’eau à la lumière des leçons apprises en 2021.

« Après la saison des inondations sans précédent l’année dernière nous avons appris qu’il fallait renforcer notre collaboration à tous les niveaux : individuel, communautaire et gouvernemental », affirme Emily King, la directrice de la sécurité publique responsable de l’Organisation de gestion des urgences (OGU) en réunion mardi.

Au printemps dernier, plusieurs communautés ont dû évacuer leurs habitants à cause de la montée des eaux. À Fort Simpson, 700 personnes ont dû quitter leurs maisons et une dizaine d’entre elles sont désormais inhabitables.

Cette année, le gouvernement a communiqué avec les gouvernements des communautés plus tôt que dans le passé, explique Emily King.

Elle affirme que le gouvernement territorial a renforcé sa collaboration avec eux, qu’il a fourni des conseils, notamment comment assembler une trousse de préparation aux inondations. Une campagne d’information publique (Soyez prêts) est aussi en cours pour fournir aux résidents des informations sur la préparation personnelle, les risques d’inondation et l’aide en cas de catastrophe.

La saison des inondations approche et nous avons tous un rôle à jouer pour être prêts à affronter la prochaine grande inondation.Emily King, directrice de la sécurité publique

Elle mentionne que les communautés de Fort Good Hope et Fort Simpson ont récemment sollicité le gouvernement territorial pour du matériel, à travers leurs organismes d’urgence locaux (EMO). La première a demandé des lits de camp et des couvertures, la seconde, des lits de camp.

Mme King note que la réponse aux urgences dépend en partie de la coopération des individus. C’est pourquoi les résidents qui vivent dans des zones à risques et qui le peuvent sont encouragés à se trouver un endroit où rester dans le cas d’une évacuation.

Les gouvernements locaux se préparent aussi de leur côté, ajoute-t-elle. « Ils sont essentiels pour fournir des conseils et des informations aux résidents et les soutenir tout au long de l’événement. »

À Fort Simpson, une trentaine de résidences ont subi des dommages lors des inondations de 2021. (Radio-Canada)
Une saison des inondations impossible à prévoir

Malgré la préparation et la surveillance des cours d’eau et du manteau neigeux, impossible de savoir à quoi va ressembler la saison des inondations aux Territoires du Nord-Ouest, affirme Nathen Richea, le directeur de la gestion et de la surveillance des eaux.

Selon lui, toute la difficulté de la situation vient du fait que les embâcles sont très difficiles à prévoir, alors qu’ils sont la raison principale des inondations aux Territoires du Nord-Ouest. « Ils peuvent se former à des endroits différents dans les cours d’eau et ne pas être au même endroit où on les a vus précédemment. »

Il précise aussi que les systèmes de modélisation auxquels ont accès d’autres provinces ou territoires ne sont pas particulièrement parlants pour les Territoires du Nord-Ouest, car ils « n’ont pas à se préoccuper des embâcles de la même façon que le territoire doit le faire ».

Nathen Richea dit cependant que le ministère des Affaires municipales et communautaires est en communication avec des partenaires, et notamment des ingénieurs glaciologues qui ont accès à des images satellites pour surveiller ce qu’il se passe et qu’ils peuvent donner des conseils basés sur ces données.

« Nous sommes toujours en train de regarder comment améliorer notre capacité à regarder les conditions existantes et faire de meilleures prévisions. »

Laureen Laboret, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.