Emily Nishikawa : première Yukonnaise au JO d’hiver depuis 22 ans

Share
La fondeuse Emily Nishikawa lors des compétitions de qualifications pour les Jeux olympiques à Canmore en Alberta en janvier 2014.  (Les Berezowski)
La fondeuse Emily Nishikawa lors des compétitions de qualifications pour les Jeux olympiques à Canmore en Alberta en janvier 2014. (Les Berezowski)
Pour la première fois en 22 ans, une Yukonnaise représentera le territoire et le Canada aux Jeux olympiques d’hiver de Sotchi.

Emily Nishikawa a été nommée à l’équipe canadienne de ski de fond.

La nouvelle réjouit la communauté du ski de fond du Yukon et représente une réussite pour le programme d’entraînement local.

Les parents et amis d’Emily Nishikawa étaient rassemblés dans la maison familiale mardi pour l’annonce officielle des membres de l’équipe olympique canadienne de ski de fond.

« On se rappelle toutes les années, les victoires et les défaites, les épreuves et les aventures et c’est très émouvant », dit sa mère Joan Stanton. « Je suis extrêmement heureuse pour elle, le chemin a été si long! »

« Elle a travaillé fort, elle a gagné son billet pour Sotchi », ajoute son père Bob Nishikawa.

La jeune femme de 24 ans s’est taillé une place sur l’équipe canadienne en remportant la première place la semaine dernière à l’épreuve de 10 km aux qualifications qui ont eu lieu à Canmore en Alberta.

Pour le Yukon c’est aussi moment historique, car la dernière présence d’une citoyenne du territoire aux Jeux olympiques d’hiver remonte à 1992.

Cette année-là, Jane Vincent et Lusy Steele-Masson ont participé aux jeux d’Albertville également en tant que membres de l’équipe de ski de fond.

Lucy Steel-Masson croit que la participation d’Emily Nishikawa à Sotchi est la preuve que même un jeune du Yukon peut rêver de participer aux Jeux olympiques.

« Je suis tellement contente et prête de passer le flambeau », a déclaré Lusy Steele-Masson. « Je suis fière et contente que ce soit Emily, elle est tellement gentille et bonne pour le sport, elle veut toujours aider les jeunes qui sont dans le programme [de ski de fond du Yukon] maintenant. »

La communauté de ski de fond du territoire a toutefois un petit serrement de coeur, car Graham Nishikawa, le frère d’Emily, et un espoir olympique depuis de nombreuses années, n’a pas été nommé à l’équipe masculine de ski de fond.

-D’après un reportage de Claudianne Samson

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *