Une page d’histoire des Inuits bientôt révélée

Share
Dessin inuit faisant partie de la collection de Terrence Ryan (Crédit photo : Musée canadien de l’histoire)
Dessin inuit faisant partie de la collection de Terrence Ryan
(Crédit photo : Musée canadien de l’histoire)
En 1964, 159 Inuits, jeunes et vieux, ont raconté, en quelques traits de crayon, leur vie, leurs rêves, leurs aspirations, leurs joies et leurs craintes.
Dessin de Jemima Angelik Nutarak de Pond Inlet réalisé en1964 et représentant des jeux traditionnels avec des cordes. (© Musée canadien de l’histoire)
Dessin de Jemima Angelik Nutarak de Pond Inlet réalisé en1964 et représentant des jeux traditionnels avec des cordes. (© Musée canadien de l’histoire)
Les années 60, une époque charnière pour ce peuple de l’Arctique

Habitués au nomadisme, les Inuits se voyaient imposer la sédentarisation dans des réserves permanentes, un changement qui bouleversera leur vie.

Témoin de cette transformation sociale, Terrence Ryan, un professeur d’art, conseiller artistique en résidence à Cape Dorset, à l’extrémité méridionale de l’île de Baffin, voit venir la fin d’un mode de vie traditionnel, le bouleversement des coutumes et traditions.

1842 dessins, de Clyde River à Pond Inlet en passant par Arctic Bay
Dessin de Josie Enuaraq de Clyde River créé en 1964. Le texte en inuktitut parle de personnes atteintes de tuberculose envoyées dans un sanatorium en 1955. (© Musée canadien de l’histoire)
Dessin de Josie Enuaraq de Clyde River créé en 1964. Le texte en inuktitut parle de personnes atteintes de tuberculose envoyées dans un sanatorium en 1955. (© Musée canadien de l’histoire)

Il décide donc de documenter cette époque en mettant entre les mains des Inuits, qu’il rencontre partout sur leur territoire, papier à dessin et crayons de couleur.

Les 1842 témoignages qu’il recueille dormiront dans des boites jusqu’au printemps 2015, au moment où le Musée canadien de l’histoire à Gatineau au Québec les acquiert.

Ce testament collectif qui n’a jamais été vu par le grand public partira finalement en tournée canadienne, dans le cadre d’une exposition itinérante, en 2017.

Des vidéos réalisées récemment avec certains des artistes qui ont contribué à cette collection unique feront également partie de cette exposition que les Inuits du Nunavut seront les premiers à voir.

Bianca Gendreau est gestionnaire, Canada contemporain et le monde au Musée canadien de l’histoire à Gatineau au Québec.

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *