De jeunes cinéastes d’horreur et de science-fiction récompensés à un festival du Nord canadien

Share
L’élève Laiza Koyina tient dans ses mains la marionnette utilisée pour le film Flight of the Tentacle ainsi qu’un des deux prix reçus lors du festival. (Gabriela Panza/Beltrandi/Radio-Canada)
Des élèves de l’école Kaw Tay Whee à Detah, au sud-est de Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest), ont appris cette semaine que les deux films qu’ils ont soumis au festival Dead North ont reçu des prix Zombears.

Le festival, qui a lieu à Yellowknife, permet de mettre de l’avant le travail de cinéastes qui s’intéressent à la science-fiction et à l’horreur. L’école a soumis deux films au festival cette année, soit Flight of the Tentacle (Le vol du tentacule) et Snacktime (L’heure de la collation).

Les deux films ont été récompensés dans la catégorie de la meilleure stratégie marketing et Flight of the Tentacle a aussi reçu celui du meilleur film dans la catégorie jeunesse.

Comme la cérémonie de remise de prix avait lieu dans un bar, les élèves n’ont pu y assister. Cependant, ce sont les enseignants ainsi que des créateurs du festival qui ont annoncé la bonne nouvelle aux élèves.

Une élève de 8e année, Laiza Koyina, dit qu’elle croyait que son équipe ne pourrait recevoir qu’un seul prix, ou peut-être aucun. Elle est celle qui interprète la voix du personnage Frostbite dans Flight of the Tentacle.

Une réaction similaire pour Tanisha Carlo, en sixième année, qui dit avoir été très surprise d’entendre qu’ils ont gagné des prix. « Je ne pensais pas que nous allions avoir ces prix. »

Plusieurs élèves de cette école sont d’ailleurs de plus en plus expérimentés dans l’art de faire des films puisque le film vainqueur dans la catégorie jeunesse est aussi une suite à un premier film intitulé Frostbite (Engelure) réalisé l’an dernier.

L’école a décidé d’amener plus loin l’histoire de ce personnage qui, dans Flight of the Tentacle, devient un employé d’une compagnie aérienne et réussit à sauver les passagers d’un avion attaqué par un monstre.

Les organisateurs du festival mentionnent qu’il y avait six films réalisés par des jeunes en compétition cette année. Ils souhaitent encourager d’autres écoles à participer au festival l’an prochain.

Avec les informations de Gabriela Panza-Beltrandi

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *