Près de 4 millions de dollars pour l’exploitation des ressources naturelles et l’extraction minière dans le Nord canadien

Share
La production de la mine Meadowbank, de l’entreprise Agnico Eagle, a débuté en 2010 au Nunavut. L’entreprise s’apprête à amorcer deux nouveaux projets, Amaruq et Meliadine. (Sean Kilpatrick/CBC)
Le gouvernement canadien a annoncé un investissement d’environ 3,8 millions de dollars sur deux ans dans des projets de recherche liés à l’exploitation des ressources naturelles et à l’extraction minière au Nunavut, un territoire situé dans le nord-est du pays.

Le ministre fédéral responsable de l’Agence canadienne de développement économique du Nord (CanNor), Navdeep Bains, en a fait l’annonce mercredi lors du Symposium minier du Nunavut, qui avait lieu du 1er au 4 avril à Iqaluit, la capitale territoriale.

« Les investissements dans les géosciences permettent d’obtenir des données importantes ayant pour effet d’améliorer la vie des Canadiens du Nord, a fait savoir Navdeep Bains par voie de communiqué. Les données contribuent à attirer l’activité commerciale, ce qui aide à créer des possibilités d’emploi pour les résidents du Nord. »

Projets de recherche géoscientifique

Avec la somme prévue, le gouvernement territorial devra cartographier 40 000 km2 de terres qui sont destinées à l’exploitation de ressources naturelles et orchestrer des études sur le pergélisol dans l’ouest de la baie d’Hudson ainsi que dans la région de Kitikmeot, dans l’ouest du Nunavut, pour mesurer l’impact des changements climatiques.

Le financement doit aussi servir à mener des études sur les risques potentiels de séismes et de glissements de terrain à proximité de la baie de Baffin, dans l’ouest du territoire, qui figure parmi les régions où les risques d’aléas sismiques sont les plus élevés, selon la Commission géologique du Canada.

Aux 3,8 millions de dollars annoncés s’ajoutent des financements supplémentaires provenant notamment du ministère du Développement économique et des Transports, du ministère canadien des Ressources naturelles et d’universités du Québec et de l’Ontario, dont l’Université McGill, à Montréal.

« Nous soutenons des projets de recherche géoscientifique qui permettront aux sociétés minières et d’exploration minière de découvrir des gisements économiques qui seront exploités de manière responsable et durable au profit des [résidents du Nunavut] », a mentionné le ministre territorial du Développement économique et des Transports, David Akeeagok.

En septembre 2017, le gouvernement fédéral avait annoncé qu’il allouerait 7,4 millions de dollars sur deux ans pour financer des projets de recherche géoscientifique liés notamment à l’étude des sols et des ressources en eau au Nunavut, aux Territoires du Nord-Ouest et au Yukon.

Ressources naturelles prisées

Les industries liées à l’exploitation des ressources naturelles connaissent un fort engouement dans l’Arctique canadien, mais la manière dont ces industries contribueront au développement économique de la région tout en respectant les écosystèmes de l’Arctique soulève toujours plusieurs préoccupations au pays. Le gouvernement fédéral doit d’ailleurs déposer un Cadre stratégique sur l’Arctique pour élaborer un plan de développement qui portera entre autres sur cet aspect.

En 2016, le premier ministre Justin Trudeau a mis en place un moratoire sur l’exploration des ressources gazières et pétrolières dans les eaux de l’Arctique. Ce moratoire d’une durée indéterminée, qui doit être révisé tous les cinq ans, n’a pas fait l’unanimité dans les territoires du Nord, où certains politiciens y ont vu un frein à leur développement économique.

Share
Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *