Investissements pour un projet de route entre les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut

Share
Le député fédéral Michael McLeod (gauche) accompagné du directeur de la Chambre des mines des T. N.-O. et du Nunavut Tom Hoefer (centre) et du ministre territorial de l’Industrie, du Tourisme et de l’Investissement Wally Schumann (droite). (Gabriela Panza-Beltrandi/Radio-Canada)
Le projet d’une route toute saison entre les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut, dans le Nord canadien, vient de recevoir un investissement total de 40 millions de dollars.

Le gouvernement fédéral offrira 30 millions de dollars alors que les Territoires du Nord-Ouest, eux, investiront 10 millions.

La route envisagée depuis longtemps vise à relier trois mines de diamants et développer le potentiel de dépôts de minerais encore inexploités vers un port de mer en eau profonde.

Selon les deux gouvernements le coût total pour la construction de la route de gravier à deux voies est évalué à 1,1 milliard de dollars et prévoit dès la phase d’étude la création de 400 emplois.

L’argent annoncé financera les évaluations environnementales entre la route 4 et le lac Lockhart, la conception du tracé entre la route 4 et la frontière du Nunavut et les études de planification pour le démarrage du projet de corridor de la province géologique des Esclaves.

Dans un communiqué, le député fédéral Michael McLeod a affirmé que son gouvernement avait à coeur les investissements au Nord.

« Le transport est essentiel à la vie des collectivités du Nord et au développement économique de l’Arctique canadien. En trouvant le moyen de rendre les infrastructures plus résilientes, nous améliorons la sécurité et la fiabilité du transport. »

Michael McLeod, député fédéral des Territoires du Nord-Ouest
La route quatre saisons de la province géologique des Esclaves doit se construire en trois segments qui remplaceront la route d’hiver actuelle. (Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest)

Le projet de route de 413 kilomètres dans la toundra avait reçu en mars un investissement de 5,1 millions de dollars pour les études de faisabilité initiales.

Au cours d’une conférence de presse à Yellowknife, aux T.N.-O., mercredi, le député fédéral Michael McLeod a affirmé que la région avait généré jusqu’en 2018 un total de 45 milliards de dollars en valeur nette de production en minéraux.

Les évaluations géologiques le long de la route proposée indiquent la présence de 372 dépôts en minéraux et en or, toujours selon les gouvernements.

Le ministre territorial de l’Infrastructure et de l’Industrie, du Tourisme et de l’Investissement Wally Schumann a insisté sur l’importance du projet.

« Les projets d’infrastructures prioritaires comme le Corridor d’accès à la province géologique des Esclaves peuvent permettre aux Territoires du Nord-Ouest de développer leur plein potentiel économique, tout en appuyant la transition du Canada vers une économie plus verte et en stabilisant le coût de la vie dans le Nord. »

Wally Schumann, ministre de l’Infrastructure et de l’Industrie, du Tourisme et de l’Investissement

Dans un objectif d’amélioration des infrastructures des territoires du Nord, les gouvernements prévoient profiter de cette route pour y construire dans le futur une ligne de transmission hydroélectrique.

Les études d’impact environnemental prendront en autres en considération la harde de caribous Bathurst dont la population a diminué de moitié depuis 2015.

Avec les informations de CBC

Share
Mario De Ciccio, Radio-Canada

Mario De Ciccio, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *