Des poulaillers dans l’Arctique canadien

La communauté d’Inuvik, dans l’Arctique canadien, construit actuellement un poulailler à partir de matériaux durables. (iStock)
Des poules au-delà du cercle arctique? C’est une réalité proche pour les communautés du delta du fleuve Mackenzie, dans le Nord canadien.

La serre communautaire d’Inuvik, aux Territoires du Nord-Ouest, a commencé la construction d’un poulailler. Une douzaine de poules, provenant de Norman Wells, seront installées dans leur nouveau quartier d’été dès 2020.

Protégé par des fils électriques, le poulailler construit avec des matériaux durables permettra aux poules de trouver refuge et d’être protégées des petits prédateurs qui sont présents aux abords de la ville.

« Nous prévoyons de mettre un appareil photo en place afin que nous puissions voir facilement si un animal les dérange », explique Ray Solotki, directrice générale de l’organisme.

Un modèle durable

La fiente de poule est un engrais naturel riche en azote, phosphore, potassium et calcium. Fertilisant de qualité et bénéfique à tout point de vue, il permet aux plantes et légumes d’absorber rapidement l’azote. Mme Solotki souhaite « un engrais à bas coût et produit localement », mais n’a pas de réelles attentes en ce qui concerne les œufs, « si les poules pondent, c’est un bonus et nous pourrons en faire profiter notre communauté », pense-t-elle.

La construction du poulailler est financée par l’organisme United Way des Territoires du Nord-Ouest. Basé à Yellowknife, cet organisme fournit des subventions aux projets qui apportent des changements fondamentaux aux conditions communautaires et ont ainsi un impact positif. Mme Solotki ne cache pas son espoir de voir ce projet couronné de réussite : « nous espérons qu’il pourra être mis en place dans les petites communautés ».

La serre communautaire collabore étroitement avec sept communautés de l’Arctique comme Aklavik, Paulatuk ou encore Fort MacPherson, et des coordinateurs ont déjà été embauchés et formés pour le fonctionnement des serres existantes depuis plusieurs années. Si les résultats escomptés apparaissent à la saison prochaine, alors des poulaillers devraient être implantés durablement.

Les Territoires du Nord-Ouest tirent leur épingle du jeu et font office d’exemple en terme de sécurité alimentaire dans le Nord. Avec 25 serres communautaires et 32 jardins, l’agriculture est une tradition liée à l’histoire récente du territoire. À leur arrivée dès la fin du XIXe siècle, les missionnaires ont instauré des jardins communautaires dans les collectivités où ils se sont établis.

Avatar

Nelly Guidici, L'Aquilon

Pour d’autres nouvelles sur le Nord du Canada, visitez le site de L’Aquilon.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *