La simulation au service de la médecine dans le nord-ouest du Canada

Share
Le nouveau centre de simulation médicale est le plus avancé du Yukon, un territoire du nord-ouest du Canada. (Wayne Vallevand/Radio-Canada)
La Régie des hôpitaux du Yukon, dans le nord-ouest du Canada, a inauguré un centre de simulation médicale d’un million de dollars.

Le projet a été financé par la Fondation des hôpitaux du Yukon au terme d’une collecte de fonds de deux ans.

Le centre s’articule autour de mannequins de tailles adulte, enfant ou même nouveau-né. Contrôlés par ordinateur, ils reproduisent fidèlement les réactions d’un corps humain qui est victime d’une urgence médicale.

Le programme informatique permet de simuler l’augmentation du rythme cardiaque ou de la pression sanguine, l’ouverture et la fermeture des paupières, des sons vocaux ou même de la transpiration. (Wayne Vallevand/Radio-Canada)

L’infirmière clinicienne spécialisée Sarah Harrison affirme que ces simulations visent à permettre au corps médical de Whitehorse ou des régions de reconnaître plus rapidement les symptômes et réagir en conséquence.

« Avec la crise des opioïdes au pays de plus en plus présente, le scénario d’un patient retournant à la maison avec des opioïdes sur ordonnance et se retrouvant victime d’une surdose […] survient régulièrement. »

Sarah Harrison, infirmière clinicienne spécialisée

Les mannequins peuvent également simuler des crises cardiaques, des réactions allergiques, un accouchement prématuré ou avec complications, ou encore des problèmes post-chirurgicaux.

Un mannequin de la taille d’un nouveau-né permettra de pratiquer les interventions médicales lors d’un accouchement avec complications. (Wayne Vallevand/Radio-Canada)

Le président du conseil d’administration de la Régie des hôpitaux, Brian Gillen, a affirmé lors de son discours que ce centre permettra, dans certaines circonstances, d’éviter de devoir envoyer des patients vers des hôpitaux des provinces du Sud.

« Avec ce laboratoire, le personnel médical sera en mesure de garder leurs compétences à jour, apprendre de nouvelles approches, apprendre de nouvelles façons de faire. Tout cela permettra d’offrir de meilleurs services aux Yukonnais dès aujourd’hui et à l’avenir. »

Avec les informations de Mike Rudyk/CBC

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *