Une foire d’artisanat réunira des artistes inuit à Winnipeg, dans le sud du Canada

Le Musée des beaux-arts de Winnipeg, dans le sud du Canada, tiendra une foire d’artisanat qui réunira une dizaine d’artistes inuit. (Leif Norman/Courtoisie de Amber O’Reilly)
Des artistes inuit de plusieurs communautés du Nunavut, un territoire de l’Arctique canadien, s’envoleront bientôt vers le Manitoba, dans le sud du pays, pour y vendre des bijoux et des vêtements traditionnels confectionnés à la main.

« Ce n’est pas tous les jours que des occasions comme celle-ci se présentent à des artistes inuit », soutient l’artiste multidisciplinaire et président du conseil d’administration de l’Association des artistes et des artisans du Nunavut, Jesse Tungilik.

Pour une cinquième année de suite, le Musée des beaux-arts de Winnipeg, au Manitoba, s’affaire aux préparatifs de sa foire d’artisanat « Crafted : Show and Sale ». L’événement, qui a lieu les 8 et 9 novembre, réunira une dizaine d’artistes inuit sélectionnés à la suite d’un appel de candidatures lancé par l’Association des artistes et des artisans du Nunavut.

Melissa Attagutsiak, une artiste inuk originaire d’Iqaluit, prendra part à l’événement pour la toute première fois cette année. Elle espère y vendre entre 40 et 60 bijoux confectionnés à partir de bois de caribous et d’os de baleines. « Je puise généralement mon inspiration dans mon environnement [et dans] mon quotidien », explique-t-elle, depuis Iqaluit.

« C’est certainement bénéfique pour les artistes de voyager et de faire connaître leur travail à l’extérieur du Nunavut. »

Melissa Attagutsiak, artiste inuk

Jesse Tungilik croit que ce type d’événements favorise les échanges entre des artistes qui n’auraient pas la chance de se rencontrer dans d’autres circonstances. « Les artistes que nous avons sélectionnés viennent d’un peu partout au Nunavut, [donc] ça leur donne l’occasion de faire du réseautage et de s’inspirer les uns des autres » , affirme-t-il.

« J’espère y faire de nouvelles rencontres […] et discuter avec des artistes pour que l’on puisse partager nos idées et nos histoires », mentionne Melissa Attagutsiak.

L’artiste inuk Melissa Attagutsiak confectionne des bijoux à partir de bois de caribous et d’os de baleines. (Courtoisie de Melissa Attagutsiak)
Coup de pouce

Ce type d’événement offre une vitrine à des artistes dont les ventes se cantonnent généralement à leur territoire, voire à leur communauté. « La visibilité est l’un des plus grands défis auxquels font face les artistes du Nunavut, particulièrement dans les petites communautés, où ils n’ont pas forcément la chance de vendre leurs œuvres dans de plus grands marchés », affirme Jesse Tungilik.

L’isolement ainsi que les coûts élevés de déplacements, de matériaux et de frais postaux complexifient la tâche des artistes qui tentent de faire connaître leur art en dehors de leur communauté.

Nombre d’entre eux peuvent toutefois compter sur les réseaux sociaux pour vendre leurs produits. La boutique de Melissa Attagutsiak n’a pas pignon sur rue, mais cela ne l’empêche pas de vendre ses bijoux un peu partout au pays. L’artiste mise sur ses pages Facebook et Instagram pour attirer de nouveaux clients.

La foire d’artisanat rassemblera aussi une soixantaine artistes non inuit qui viennent d’autres régions du Canada. L’événement sera accessible au public, moyennant des frais d’entrée de 5 $ pour les personnes de 12 ans et plus.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *