Le maire d’une ville du nord-est canadien dénonce l’absence de conseillers municipaux aux réunions

Kenneth Bell, le maire d’Iqaluit. (Travis Burke/Radio-Canada)
Le maire d’Iqaluit, au Nunavut, Kenneth Bell, demande aux conseillers municipaux de participer davantage aux réunions de la Ville et d’être tenus responsables en cas d’absence non justifiée.

Il estime « inexcusables » les raisons que lui ont données certains de ses confrères. À titre d’exemple, un conseiller lui a expliqué qu’il n’avait pas de moyen de transport pour se rendre à l’Hôtel de Ville, et un autre qu’il était occupé à couper de la viande et que de toute manière, il sentait trop mauvais pour assister à une réunion.

Kenneth Bell n’a pas voulu nommer ces élus.

« Nous sommes des élus, nous devrions être aux réunions. »Kenneth Bell, maire d'Iqaluit

Par contre, le maire souhaite que la Ville modifie son règlement afin que les conseillers qui ne viennent pas aux réunions soient payés seulement en cas de justifications valables. Il pourrait s’agir de maladie ou d’absences liées à une obligation de travail.

La députée adjointe, Janet Brewster, pense qu’une meilleure formation des conseillers municipaux pourrait les aider à mieux comprendre le processus politique et au déroulement des réunions.

D’après les informations de Jackie McKay

Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *