L’avenir de l’agriculture se cultive au Yukon

Le ministre d’Énergie, Mines et Ressources, Ranj Pillai, a présenté, le 15 juillet 2020, le nouveau plan d’agriculture pour le Yukon. (Claudiane Samson/Radio-Canada)
« On a une industrie ici qui a grandi dans les dernières années, donc c’est le moment d’avoir un nouveau plan pour pour les dix années à venir », déclare Matt Ball, directeur de la division agriculture au Gouvernement du Yukon.

Le gouvernement du Yukon a présenté hier un nouveau plan pour favoriser l’agriculture au territoire et assurer une plus grande autonomie alimentaire. L’ancien plan, vieux de 14 ans, ne correspondait pas à la réalité économique actuelle, selon Matt Ball.

« Ce document a été créé pour mettre en place les conditions nécessaires pour que l’industrie agricole prospère au Yukon. Le but est d’avoir plus d’autonomie avec ce qu’on produit au Yukon. » Matt Ball, directeur de la division agriculture au Gouvernement du Yukon

Le Yukon comporte environ 140 fermes sur son territoire, même si la majorité est dédiée à la production fourragère.

Davantage de terres pour les fermiers

Un des aspects majeurs de ce nouveau plan est d’augmenter le nombre de terres arables, selon Matt Ball. 

« Nous continuerons à libérer des terres en adaptant le modèle pour assurer que les nouveaux fermiers aient des terres à cultiver », dit-il.

Le directeur de la division agriculture au Gouvernement du Yukon souhaite également que l’industrie demeure compétitive en favorisant la location des terres arables, plus rentables pour les fermiers économiquement.

« On veut s’assurer qu’on a un impact environnemental minimal en cultivant nos terres au Yukon », précise cependant Matt Ball.

« Les agriculteurs au Nord sont passionnés pour approvisionner en alimentation saine les marchés, on est fiers d’avoir ce nouveau plan pour soutenir l’industrie agricole au Yukon. » Matt Ball

Boulevard du Pacifique, Radio-Canada

Pour plus de nouvelles de Boulevard du Pacifique, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.