Cas présumé de COVID-19 à la mine de diamant Diavik dans les Territoires du Nord-Ouest

La mine de diamants Diavik est située à environ 300 kilomètres au nord-est de Yellowknife et est exploitée par Rio Tinto. (Adrian Wyld/La Presse Canadienne)
Un cas présumé de COVID-19 a été recensé dans la mine de diamant Diavik, selon le bureau de la médecin en chef des Territoires du Nord-Ouest.

Dans un communiqué publié jeudi, il est indiqué qu’un résident de l’Alberta a été déclaré positif lors d’un test de dépistage à son arrivée sur le site de la mine.

L’individu se porte bien, n’a démontré aucun symptôme et est présentement en quarantaine dans un espace désigné de la mine.

Les personnes avec qui il a été en contact ont aussi été placées en isolement en attendant le résultat des analyses du test de dépistages qui devront être faites dans un laboratoire de l’Alberta.

En attendant le résultat de ces analyses, le gouvernement indique que ce cas présumé ne sera pas inclus dans ses statistiques.

Selon les autorités ténoises, les possibilités de contacts dans les vols nolisés vers les mines du territoire ont été réduites au minimum grâce à des mesures de précautions comme l’obligation de porter un masque dans l’avion et dans les navettes.

Pas de nouveaux cas à Yellowknife

Le gouvernement a profité de cette annonce pour démentir une rumeur qui circule sur les réseaux sociaux selon laquelle il y aurait présentement trois cas de COVID-19 à l’hôpital de Yellowknife.

« C’est faux », indique le communiqué en caractères gras.

Cinq cas ont été confirmés aux Territoires du Nord-Ouest depuis le début de la pandémie. Ces cas se sont tous rétablis depuis avril.

Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *