Nouveau cas de COVID-19 au Yukon

Le médecin hygiéniste en chef du Yukon Brendan Hanley annonce un nouveau cas actif de COVID-19. (Alistair Maitland/Gouvernement du Yukon)

Le Yukon compte un nouveau cas actif de COVID-19 et le premier cas d’infection contractée au territoire.

L’information a été diffusée lors d’un point de presse de dernière minute vendredi après-midi. Il s’agit du 15e cas, mais du seul actif pour l’instant.

La personne de Whitehorse se serait rendue à Dawson dans les deux dernières semaines, mais le médecin hygiéniste en chef, Brendan Hanley, affirme que l’infection aurait pu être contractée à Dawson comme à Whitehorse.

« C’est un moment crucial […] d’une deuxième génération. C’est donc considéré comme un cas relié au voyage […] et non une contamination communautaire. »Brendan Hanley, médecin hygiéniste en chef du Yukon

Les habitants de Dawson qui présentent des symptômes pourront obtenir un test de dépistage à l’hôpital au cours des prochains jours.

Les résidents de Whitehorse qui se sont rendu à Dawson depuis le 20 juillet et qui présentent des symptômes même légers pourront également obtenir un test de dépistage, ainsi que ceux qui ont fréquenté le Superstore le 1er août entre 8h et 9h, ou la messe de 10h30 à la Cathédrale Sacré-Coeur le 2 août.

Le centre d’évaluation respiratoire de Whitehorse a échelonné ses heures d’ouverture pour permettre une clinique de tests de dépistage au cours des prochains jours.

« Nous pouvons paniquer, nous pouvons jeter le blâme, regretter toutes les décisions prises jusqu’à maintenant, ou nous décider qu’il s’agit d’une nouvelle épreuve liée à la COVID que nous allons surmonter. »Brendan Hanley

Le point de presse régulier de mercredi n’avait fait état d’aucun cas répertorié à la suite du passage de deux visiteurs qui avaient été déclarés positifs à la COVID-19 à leur retour de voyage.

Les Yukonnais avaient été invités à surveiller leur état de santé s’ils avaient été à Dawson entre les 20 et 22 juillet ou s’ils avaient fréquenté deux commerces de Whitehorse, Integra Tire le 20 juillet ou Walmart le 23 juillet.

Pas de changement dans les phases d’assouplissement

Depuis le premier août, le Yukon a entamé sa troisième phase de déconfinement et le médecin hygiéniste en chef, Brendan Hanley, affirme que ce nouveau cas ne remet pas en cause le processus.

« Si on a des éclosions majeures ou de la contamination communautaire, c’est à ce point-là qu’on va peut-être [envisager de] reculer. Donc on continue; on a essayé de mettre en place assez de stabilité pour ne pas avoir à reculer. »Brendan Hanley

Le Dr Hanley n’entend pas non plus rendre le port du masque obligatoire.

Il rappelle aux Yukonnais de pratiquer les six règles sanitaires de base, dont la distanciation physique et le lavage prolongé des mains.

Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *