Ottawa investit 82,5 M$ pour les services en santé mentale des Autochtones

Marc Miller, député montréalais et ministre des Services aux Autochtones. (Ivanoh Demers/Radio-Canada)
Le ministre de Services aux Autochtones Canada, Marc Miller, a annoncé mardi une contribution de 82 millions de dollars pour enrichir les services en santé mentale offerts dans les communautés autochtones dans le contexte de la COVID-19.

Une étude de Statistique Canada publiée en juin concluait que la pandémie avait accentué l’anxiété et le stress qu’éprouvent les Autochtones. 60 % des répondants à ce sondage affirmaient que leur santé mentale était moins bonne depuis le début de la pandémie.

Dans un communiqué, Services aux Autochtones Canada souligne notamment que la pandémie a eu des effets disproportionnés sur les femmes, qui sont plus susceptibles de devoir assumer plus de responsabilités à la maison et qui ont signalé une hausse du taux de violence familiale en ces temps d’isolement accru.

Les 82,5 millions de dollars devraient servir entre autres à offrir plus de services en ligne pour les membres des communautés autochtones et à permettre à davantage d’entre eux d’avoir accès à des services culturellement adaptés, comme ceux offerts sur le territoire.

Distribution à discuter

Des discussions auront lieu entre le ministère et les représentants des Premières Nations, des Inuit et des Métis afin de déterminer comment ce montant sera distribué.

Ce financement du fédéral survient après que de nombreux dirigeants autochtones ont fait pression pour recevoir davantage de soutien en santé mentale, peut-on aussi lire dans le communiqué.

«  Dans presque toutes les discussions que j’ai eues avec des représentants [autochtones] depuis le début de la pandémie, on m’a régulièrement fait part de l’importance de reconnaître et de soutenir le bien-être mental comme un besoin essentiel de la réponse à la COVID-19. » Marc Miller, ministre de Services aux Autochtones Canada

Le ministère signale également qu’une partie du montant permettra d’adapter certains services nationaux tels que la Ligne d’écoute d’espoir pour le mieux-être.

Cette ligne d’écoute destinée aux Premières Nations, aux Métis et aux Inuit a reçu plus de 10 00 appels et demandes de clavardage entre janvier et avril 2020, ce qui représente une hausse de 178 % par rapport à la même période l’an dernier.

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.