COVID-19 : des mesures fédérales pour le transport aérien dans le Grand Nord

Le transport aérien est le seul moyen de se rendre dans les collectivités éloignées du Nunavut et des Territoires-du-Nord-Ouest. (Claudiane Samson/Radio-Canada)
La pandémie met à rude épreuve la stabilité des transports aériens dans plusieurs régions du Grand Nord canadien. Pour permettre le fonctionnement des services essentiels, notamment pour les collectivités éloignées, le gouvernement du Canada a annoncé lundi la signature de plusieurs ententes financières avec le Nunavut et les Territoires-du-Nord-Ouest (T.N.-O.).

N’étant pas reliées par un réseau routier, de nombreuses communautés du Nunavut et des T.N.-O. comptent sur le transport aérien pour leur approvisionnement en denrées alimentaires et en produits de base, particulièrement durant l’hiver. Elles dépendent également de ce moyen de déplacement pour assurer des liaisons vers des villes du Sud, où sont prodigués des soins de santé spécialisés.

« Alors que nous continuons à travailler ensemble pour limiter la propagation de la COVID-19, nous devons également veiller à ce que les collectivités éloignées continuent à disposer des liaisons aériennes dont elles ont besoin pour garantir leur approvisionnement en marchandises et en services essentiels, ainsi que pour assurer les déplacements et soutenir les affaires. »Marc Garneau, ministre des Transports

Depuis les dernières semaines, les compagnies aériennes doivent conjuguer avec la baisse du nombre de passagers et la multiplication des restrictions gouvernementales. Ainsi, Ottawa débloque un financement de plus de 34 millions de $ afin d’assurer la continuité des services au Nunavut et dans les T.N.-O. et ce pour les six prochains mois.

C’est par avion que sont acheminées les denrées dans les collectivités éloignées du Nunavut et des Territoires-du-Nord-Ouest pendant la majeure partie de l’année. (Claudiane Samson/Radio-Canada)
« La COVID-19 continue d’avoir des incidences dans le secteur des transports des régions du Nord et de l’Arctique, et sur les personnes qui y vivent. »Daniel Vandal, ministre des Affaires du Nord

« La COVID-19 continue d’avoir des incidences dans le secteur des transports des régions du Nord et de l’Arctique, et sur les personnes qui y vivent. »

Dans un communiqué de presse transmis aux médias, le gouvernement fédéral précise que le financement est accordé pour la période du 1er juillet au 31 décembre 2020. Des fonds supplémentaires seraient prévus, mais leur versement « dépendra des besoins des collectivités et du rythme de la reprise du transport aérien dans les collectivités éloignées. »

Rappelons qu’au Nunavut, les autorités comptent 25 communautés éloignées au Nunavut et 22 communautés dans les T.N-O.

Ismaël Houdassine, Regard sur l'Arctique

Ismaël Houdassine, Regard sur l'Arctique

Ismaël Houdassine est diplômé en journalisme de l’Université de Montréal. Il commence sa carrière comme reporter et journaliste culturel. Avant de rejoindre l’équipe de Radio-Canada, il a collaboré durant plusieurs années pour plusieurs médias, notamment l’Agence QMI et Le HuffPost.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *