Un cas de COVID-19 dans un centre d’isolement de Winnipeg destiné à des Nunavois

Le médecin hygiéniste en chef du Nunavut, Michael Patterson. (Matisse Harvey/Radio-Canada)
Les autorités sanitaires du Nunavut ont annoncé un cas positif de COVID-19 dans un centre d’isolement de Winnipeg, où des Nunavois sont en quarantaine obligatoire.

La personne atteinte se porte bien et se trouve en isolement dans sa chambre d’hôtel.

Les risques de transmission de la COVID-19 au sein de l’établissement demeurent cependant faibles, affirment les autorités sanitaires.

« Il est peu probable que le cas de Winnipeg soit relié aux cas de Sanikiluaq », a indiqué le médecin hygiéniste en chef du territoire, Michael Patterson, en point de presse lundi.

Les autorités sanitaires croient que la personne a été exposée à la COVID-19 avant de commencer sa quarantaine obligatoire.

« À l’heure actuelle, nous n’avons repéré personne qui doit demeurer en isolement plus longtemps que prévu en raison de ce cas. »Autorités sanitaires

Selon le Dr Patterson, les employés des centres d’isolement doivent être examinés avant le début de chacun de leurs quarts de travail. Ils doivent aussi porter un masque et respecter les règles de distanciation physique.

Cas positifs à Sanikiluaq

Dimanche, le gouvernement du Nunavut a annoncé un deuxième cas de COVID-19 à Sanikiluaq, la communauté la plus méridionale du territoire.

Les autorités ont aussi envoyé quelque 700 masques à la communauté et déployé une équipe d’intervention rapide chargée d’effectuer de la recherche de contacts et de procéder à des tests de dépistage.

Sanikiluaq est la communauté la plus au sud du Nunavut. (Radio-Canada)

« En date d’hier matin, 11 autres personnes ont été définies comme étant susceptibles d’avoir été en contact [avec le premier cas], mais avec l’annonce du deuxième cas, ce nombre a probablement augmenté depuis les dernières 24 heures », a déclaré le Dr Patterson, en ajoutant toutefois que les risques de transmission communautaire demeuraient faibles.

En raison de ces cas, le vol de dimanche en partance de Winnipeg vers Sanikiluaq a été annulé, ce qui a prolongé la quarantaine des résidents du Nunavut qui se trouvaient en isolement dans la capitale manitobaine.

Le vol devrait cependant quitter Winnipeg mardi, selon le Dr Patterson.

En point de presse, les autorités ont confirmé à nouveau que ces cas n’auraient pas d’incidence sur les zones de déplacement communes avec les Territoires du Nord-Ouest et la ville de Churchill, dans le nord du Manitoba.

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.