Dans le Grand Nord canadien, des retards attendus pour la vaccination

Des fioles du vaccin de Moderna. (Mario De Ciccio/Radio-Canada)
Le gouvernement du Yukon révèle que l’ouverture prévue d’une clinique de vaccination à Whitehorse doit être revue en raison des diminutions annoncées du nombre de doses expédiées par la pharmaceutique Moderna.

Comme aux Territoires du Nord-Ouest, le Yukon s’attend à recevoir 4500 doses des 7200 initialement prévues lors des deux chargements du mois de février. Il s’agit d’une réduction de 37 % pour les territoires alors que l’ensemble du pays accuse une réduction de 20 % du nombre de doses.

La réduction aura un impact sur l’ouverture d’une clinique à Whitehorse qui devait offrir le vaccin à tous les adultes de la ville à compter du 10 février, précise le gouvernement.

Le Yukon assure toutefois que les cliniques mobiles dans les collectivités se poursuivront comme prévu, pour la première et la deuxième dose. La deuxième inoculation des résidents et du personnel des centres de soins de longue durée demeure également au calendrier tout comme la vaccination des personnes de 60 ans et plus à Whitehorse.

Les autorités sanitaires du Yukon ont lancé le 18 janvier dernier les campagnes de vaccination dans les collectivités rurales. Ici, une répétition à Whitehorse pour le personnel responsable des cliniques mobiles. (Jackie Hong/Radio-Canada)

« Tous ceux qui ont reçu leur première dose d’ici le 5 février recevront leur deuxième dose pour une protection complète », affirment le premier ministre Sandy Silver et la ministre de la Santé et des Affaires sociales, Pauline Frost, dans un communiqué.

« L’information que nous avons reçue jusqu’ici signifie toujours que tous les Yukonnais qui aimeraient être immunisés seront en mesure de recevoir le vaccin d’ici la fin du mois d’avril 2021. »Sandy Silver, premier ministre, et Pauline Frost, ministre de la Santé et des Affaires sociales
Le premier ministre du Yukon Sandy Silver, la ministre de la Santé et des Affaires sociales Pauline Frost et le ministre des Services aux collectivités John Streicker posent devant le premier chargement de vaccins contre la COVID-19. (Mark Kelly/Gouvernement du Yukon)

D’autres informations sont attendues entourant les modalités de vaccination au cours des prochains jours, selon le communiqué, qui précise : « Le calendrier du déploiement du vaccin a été conçu pour être flexible en fonction de la disponibilité du vaccin. »

Le Yukon a reçu jusqu’ici 14 400 doses du vaccin de Moderna.

Les autorités affirment avoir l’assurance d’Ottawa que le territoire recevra toutes ses doses d’ici le 31 mars.

Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *