La conférence Arctic Frontiers brandit la coopération internationale pour assurer l’avenir de l’Arctique

La conférence Arctic Frontiers se tient cette semaine dans la ville arctique de Tromsø, en Norvège. (Olivier Morin/AFP/Getty Images)
Depuis le 1er février, la conférence annuelle Arctic Frontiers se tient à Tromsø, dans le Grand Nord norvégien. L’événement international se déroule quelques semaines seulement après que la Cour suprême du pays a validé l’exploitation pétrolière dans l’Arctique.

Représentants d’ONG, leaders autochtones, politiciens, chefs d’entreprises et scientifiques sont réunis cette année de manière virtuelle. Pandémie oblige, c’est via les écrans que les participants sont conviés à prendre part au rendez-vous qui a pour thème « Construire des ponts ».

« Le thème représente la nécessité de mener des discussions ouvertes et honnêtes sur des sujets difficiles afin de s’assurer que la polarisation des positions ne crée pas un isolement supplémentaire pour les sociétés et une détérioration des opportunités commerciales. »Julia Seljeseth, Arctic Frontiers

Pendant une semaine, les organisateurs proposent plusieurs panels et conférences liés à la coopération internationale. À ce titre, notons plusieurs changements notables sur la scène politique, notamment l’arrivée d’une nouvelle administration américaine menée par le président démocrate Joe Biden.

« Notre programme ne se contente pas d’explorer les liens importants au sein de l’Arctique, mais également les relations complexes avec les forces politiques, économiques et scientifiques qui ont des conséquences profondes sur l’Arctique. »Julia Seljeseth, Arctic Frontiers

Cette 15e édition revient également sur la pandémie de COVID-19  et son impact sur la recherche scientifique en Arctique. La conférence Climate collaboration for the Future a d’ailleurs été l’occasion de réunir les récentes connaissances universitaires sur la question des changements climatiques.

Ismaël Houdassine, Regard sur l'Arctique

Ismaël Houdassine, Regard sur l'Arctique

Ismaël Houdassine est diplômé en journalisme de l’Université de Montréal. Il commence sa carrière comme reporter et journaliste culturel. Avant de rejoindre l’équipe de Radio-Canada, il a collaboré durant plusieurs années pour plusieurs médias, notamment l’Agence QMI et Le HuffPost.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *