Dans le Grand Nord canadien, quelle place occupe la francophonie

Les enfants de Laura Thompson. (Laura Thompson)
Laura Thompson, qui détient un doctorat en éducation sur la pluralité des francophonies, dresse un portrait de la francophonie au Nunavut, un territoire où aucune des langues officielles du Canada ne domine.

Cette mère de deux enfants franco-inuit est originaire de Sudbury. Elle habite maintenant à Iqaluit depuis 6 ans. Au fil du temps, elle a gagné la confiance des Inuit et est maintenant considérée comme une alliée.

« Exiger que des Inuit parlent et maîtrisent la langue française, soit pour enseigner l’inuktitut ou pour venir à l’école en pays inuit, pour moi c’est un non-sens, c’est un manque de respect. »Laura Thompson, doctorante en éducation sur la pluralité des francophonies

Écoutez l’émission : Jonction 11-17, avec Éric Robitaille

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.