Inuit au Canada, le prochain recensement de Statistique Canada apporte des modifications

Un enfant inuk vêtu de vêtements traditionnels joue à Pangnirtung, au Nunavut. (Chris Wattie/Reuters)
Le nouveau formulaire du recensement de Statistique Canada disponible en mai inclura plusieurs modifications visant les populations inuit, notamment en ce qui a trait au terme collectif « Autochtones » qui ne sera plus utilisé par l’agence fédérale.

Pour s’identifier, les répondants concernés auront seulement à choisir entre Premières Nations, Métis ou Inuit. « La terminologie utilisée dans la question sur le groupe autochtone a été mise à jour pour favoriser une approche fondée sur les distinctions, tout en assurant la continuité pour les utilisateurs de données », a indiqué Statistique Canada.

Pour ce qui est de la version anglaise du récemment, le vocable « Aboriginal » n’est plus le vocable collectif recommandé par Statistique Canada. « Si un terme collectif doit être utilisé, « Indigenous » est le terme le plus approprié, a précisé l’agence.

« Cette approche est conforme à l’approche préconisée fondée sur les distinctions, qui a été définie au cours des discussions avec les intervenants. »Statistique Canada

Ces changements font suite aux recommandations d’un récent rapport mené par l’agence fédérale auprès des communautés autochtones du pays. Des consultations publiques qui se sont déroulées aux quatre coins du pays y compris dans l’Arctique canadien.

Population inuit selon le lieu de résidence, à l’intérieur ou à l’extérieur de l’Inuit Nunangat, recensement de la population de 2016. (Statistique Canada)

À ce titre, durant les discussions, un certain nombre d’Inuit ont demandé que le recensement puisse leur donner la possibilité de préciser davantage leur identité géographique comme par exemple « Inuvialuits » (les Inuit qui vivent dans la région de l’Arctique de l’Ouest canadien) ou « Inuit du Nunavut ».

« Il a été recommandé de poser une autre question aux Inuit afin qu’ils puissent s’identifier à l’accord sur les revendications territoriales dont ils sont bénéficiaires ou en vertu duquel ils sont inscrits. »Statistique Canada

De plus, les répondants qui se définissent comme Inuit trouveront une nouvelle question qui peut se lire comme suit « Cette personne est-elle inscrite en vertu d’un accord sur les revendications territoriales des Inuit ou est-elle bénéficiaire d’un accord sur les revendications territoriales des Inuit? »

Pour Statistique Canada, l’objectif de cette question est de fournir des renseignements supplémentaires sur la population inuit « afin de mieux orienter la prise de décisions fondées sur des données probantes par le gouvernement du Canada ainsi que par les organisations et gouvernements inuit. »

Ismaël Houdassine, Regard sur l'Arctique

Ismaël Houdassine est diplômé en journalisme de l’Université de Montréal. Il commence sa carrière comme reporter et journaliste culturel. Avant de rejoindre l’équipe de Radio-Canada, il a collaboré durant plusieurs années pour plusieurs médias, notamment l’Agence QMI et Le HuffPost.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.