Entente canado-britannique pour l’entraînement de marins dans l’Arctique

Un brise-glace canadien dans l’Arctique. (Chris Wattie/Reuters)

La Garde côtière canadienne a signé vendredi une entente avec la Royal Navy britannique pour entraîner des marins sur ses brise-glaces dans l’Arctique.

Le protocole d’entente fait suite à celui de 2000, qui avait vu des officiers du HMS Protector venir s’entraîner à bord d’un navire garde-côtier canadien.

Les Canadiens collaboreront avec la Royal Navy pour briser les glaces de la calotte glaciaire tout en s’échangeant des renseignements.

L’entente a été annoncée vendredi par le Haut-Commissariat britannique au Canada au nom de la Royal Navy et de la Garde côtière canadienne.

Dans sa déclaration, le Haut-Commissariat rappelle que le Canada compte une vingtaine de brise-glaces permettant de dégager un passage dans les glaces de l’Arctique et d’aider d’autres navires lorsque les conditions sont défavorables.

Le Royaume-Uni a recommencé à s’intéresser à la région polaire. La Royal Navy s’exerce chaque année avec sa contrepartie norvégienne.

Profiter de la vaste expérience de la Garde côtière canadienne et de son expertise permettra aux marins britanniques de mieux affronter la zone glaciaire, souligne la Royal Navy dans le communiqué.

Le commissaire de la Garde côtière canadienne, Mario Pelletier, a déclaré que le Canada profitera de l’expertise opérationnelle de la Royal Navy.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.