Le premier ministre canadien Justin Trudeau dévoile son nouveau Cabinet

Marc Miller, député de Ville-Marie–Le Sud-Ouest–Île-des-Sœurs, à Montréal, succède à Carolyn Bennett comme ministre des Relations Couronne-Autochtones. (Adrian Wyld/La Presse canadienne)
Le premier ministre Justin Trudeau a dévoilé le Cabinet de son troisième mandat, et il a nommé de nouveaux titulaires aux portefeuilles des Services aux Autochtones et des Relations Couronne-Autochtones. Marc Miller, qui était aux Services aux Autochtones, est remplacé par Patty Hajdu. Il prend la tête du ministère des Relations Couronne-Autochtones.

Selon le premier ministre, Justin Trudeau, ce nouveau Cabinet « fort et diversifié » donne suite aux priorités des Canadiens et « fait avancer le Canada pour le bien de tous ». Cette équipe continuera notamment à faire avancer la réconciliation avec les peuples autochtones, a précisé le premier ministre dans un communiqué.

Pour cela, il a répondu à l’appel du Nouveau Parti démocratique (NPD) et de certains dirigeants autochtones qui l’exhortaient à se débarrasser de Carolyn Bennett, qui était la ministre des Relations Couronne-Autochtones depuis août 2017.

Elle ne faisait plus l’unanimité pour les dossiers autochtones et ils l’accusaient de ne pas respecter l’engagement du gouvernement libéral en faveur de la réconciliation.

Carolyn Bennett devient ministre responsable de la Santé mentale et est donc remplacée par Marc Miller, qui était à la tête des Services aux Autochtones depuis 2019.

Patty Hajdu, députée de Thunder Bay–Supérieur-Nord, était quant à elle ministre de la Santé depuis octobre 2019. Elle hérite du ministère des Services aux Autochtones et devient aussi ministre responsable de l’Agence fédérale de développement économique pour le Nord de l’Ontario.

En 2017, le ministère des Affaires autochtones avait été scindé en deux : l’un s’occupant davantage des problèmes de bien-être des Autochtones, dont la santé et l’eau potable; l’autre se chargeant des droits issus des traités, et des relations de nation à nation. La recommandation visant à scinder les ministères découlait de la Commission royale sur les peuples autochtones, qui a soumis son rapport en octobre 1996.

Dan Vandal reste à la tête des Affaires du Nord, poste qu’il occupe depuis 2019.

L’assermentation se tient devant la nouvelle gouverneure générale, Mary Simon, première Autochtone à représenter la monarchie britannique en 154 ans d’histoire.

Une Inuk de Baker Lake, au Nunavut, a allumé le qulliq, une lampe traditionnelle inuit utilisée lors de moments importants. Elle va veiller sur le qulliq tout au long de la cérémonie.

Une aînée anichinabée, Claudette Commanda, a fait une prière juste avant l’assermentation demandant aux ministres d’avoir la force d’avancer avec « respect » et dans « la vérité ». Elle a aussi demandé d’honorer les enfants qui nous ont précédés, car les enfants sont sacrés.

« Nous avons la responsabilité de les aimer, d’en prendre soin et de veiller à ce que tous les enfants comptent », a-t-elle conclu, faisant visiblement une référence aux enfants survivants, mais aussi décédés dans les pensionnats pour Autochtones.

Les musiciens métis Alicia et Liam Blore, violoniste et guitariste, sont venus jouer un morceau de musique pendant l’assermentation.

Marie-Laure Josselin, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.