Un film d’animation inuit présélectionné aux Oscars

Le court-métrage d’animation «Angakusajaujuq : l’apprentie chamane» a été tourné en langue inuit et a reçu plusieurs prix depuis sa première projection en juillet. (Isuma TV)
Le film Angakusajaujuq : l’apprentie chamane figure sur la courte liste de présélection de l’Académie des Oscars. Réalisée par le cinéaste inuit Zacharias Kunuk, l’œuvre inspirée d’un conte traditionnel concourt dans la catégorie des meilleurs courts métrages d’animation.

Le magnifique court métrage jeunesse raconte l’histoire d’une jeune chamane en devenir sur le point d’entreprendre son premier voyage spirituel.

Au fil de sa quête pour découvrir pourquoi un membre de la communauté voisine est tombé malade, notre héroïne rencontrera plusieurs personnages, notamment Kannaaluk (« Celle d’en bas », en inuktitut), aussi connue sous le nom de Sedna, la déesse des mammifères marins.

Confrontée à de sombres esprits et à des difficultés physiques, la jeune chamane doit apprendre à maîtriser ses peurs et à faire confiance aux enseignements de sa grand-mère et mentor, Ningiuq Angakkuq.

« Dans la culture inuite, bien avant l’arrivée des Européens, nous avons entendu des histoires sur la façon de guérir les malades, au temps des chamans et des esprits bienfaisants qui régissent la terre, au temps de la déesse du ciel, de la déesse de la terre et de la déesse de la mer », a déclaré par voie de communiqué Zacharias Kunuk.

Le cinéaste canadien a précisé que l’opus est basé sur une histoire qu’il a entendue en 1980 de la part d’une femme âgée nommée Niviatiaq. « Je l’interviewais, elle et son mari, sur le chamanisme dans la région d’Amittuq autour d’Igloolik, et elle m’a raconté cette histoire où les chamans faisaient des voyages dans le monde souterrain pour guérir les malades ou trouver des réponses sur un tabou qui avait été brisé. »

Cette incroyable histoire de voyage aux enfers est restée dans mon esprit depuis lors.Zacharias Kunuk, réalisateur

Le réalisateur originaire de Kapuivik sur l’île de Baffin perçoit son film comme « un outil pour recommencer à parler du chamanisme, pour que les Inuit soient fiers de leurs riches traditions spirituelles ».

Zacharias Kunuk s’est fait remarquer en réalisant le premier long métrage en inuktitut au monde, Atanarjuat : la légende de l’homme rapide. L’œuvre acclamée par la critique internationale avait remporté en 2001 la Caméra d’or au prestigieux festival de Canne.

Le film tourné en image par image avait également été élu meilleur film canadien de tous les temps par le sondage 2015 des critiques de cinéma du TIFF. « Nous avons tellement d’histoires incroyables qui attendent d’être racontées », avait alors confié le réalisateur

Les finalistes aux Oscars pour les différentes catégories seront annoncés le 8 février 2022. La 94e cérémonie des Oscars se tiendra à Los Angeles le 27 mars 2022.

Ismaël Houdassine, Regard sur l'Arctique

Ismaël Houdassine est diplômé en journalisme de l’Université de Montréal. Il commence sa carrière comme reporter et journaliste culturel. Avant de rejoindre l’équipe de Radio-Canada, il a collaboré durant plusieurs années pour plusieurs médias, notamment l’Agence QMI et Le HuffPost.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.