Dans le Grand Nord canadien, fin quasi totale de l’isolement dans les centres situés à l’extérieur du Nunavut

Dès le 28 février, les voyageurs non vaccinés ou partiellement vaccinés qui s’envolent pour le Nunavut n’auront plus à effectuer leur quarantaine dans les centres réservés au sud du pays. (Matisse Harvey/Radio-Canada)
À partir du 28 février, les voyageurs non vaccinés ou partiellement vaccinées qui souhaitent se rendre au Nunavut pourront s’isoler dans leur collectivité d’origine et non plus dans un centre de quarantaine du sud du pays.

Ces établissements étaient jusqu’à présent un passage obligé pour les personnes non vaccinées qui souhaitaient entrer sur le territoire.

« La diminution constante et marquée du nombre de Nunavummiut non vaccinés ou partiellement vaccinés passant par les centres d’isolement hors territoire du gouvernement du Nunavut, ainsi que les vaccins sécuritaires et efficaces et les mesures de santé publique dans le territoire nous permettent de réviser nos exigences d’isolement hors territoire », annonce John Main, le ministre territorial de la Santé, dans un communiqué paru vendredi.

À la fin de janvier, ce dernier avait fait savoir que le gouvernement s’attendait à cesser les activités des centres de quarantaine mis en place pour éviter la propagation de la COVID-19 au Nunavut.

Dès samedi matin, ces établissements n’accueilleront donc plus que les Nunavummiut non vaccinés ou partiellement vaccinés dont le résultat du test de dépistage de la COVID-19 est positif et qui voyagent pour des raisons médicales.

Le ministère de la Santé annonce qu’il cessera de prendre des réservations aux centres à partir du 19 février, mais il précise que les voyageurs qui se trouvent déjà dans ces établissements ou qui ont fait une réservation ont la possibilité de poursuivre leur isolement ou de l’annuler et prendre d’autres dispositions à leurs frais.

À compter du 28 février, les Nunavummiut non vaccinés ou partiellement vaccinés pourront voyager vers leur collectivité d’origine en présentant aux transporteurs aériens la preuve d’un résultat négatif à un test de dépistage de la COVID-19 effectué dans les 72 heures précédant le départ.

Une fois dans leur collectivité d’origine, les personnes non vaccinées ou celles qui ont reçu moins de trois doses de vaccin doivent s’isoler pendant 10 jours, à partir de leur jour d’arrivée, tout comme les membres du ménage qui ne sont pas vaccinés ou qui le sont partiellement.

Selon le Dr Michael Patterson, médecin hygiéniste en chef du Nunavut, au 15 février, 77 % des Nunavummiut âgés de 5 ans et plus ont reçu au moins deux doses du vaccin. Fin février, il affirme que 90 % des résidents du territoire seront admissibles à la vaccination.

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.