À Montréal, au Canada, trois femmes inuit lancent un balado en inuktitut

Alexa Keleutak (en haut à gauche) reçoit Christine Qillasiq Lussier (en haut, à droite) et Louisa Papigatuk Argun (en bas, au centre) à l’enregistrement du balado « Kutattuk » par visioconférence. (Christine Qillasiq Lussier)
Trois femmes inuit de la région de Montréal vont lancer Kutattuk, un nouveau balado en inuktitut visant à valoriser et à promouvoir la culture et la langue inuit. Alexa Keleutak, Nancy Angilirg et Saimata Manning comptent y proposer des discussions sur la réalité et la vie des Inuit à Montréal.

D’ailleurs, lors des enregistrements, plusieurs participants se sont joints à l’équipe du balado par visioconférence pour faire part de leurs propres expériences et de leur culture.

La principale instigatrice de ce projet de balado, Christine Qillasiq Lussier, est originaire de la communauté de Salluit, au Nunavik – même si elle a passé une bonne partie de sa vie à Montréal.

Mme Qillasiq Lussier a œuvré avec des organismes communautaires autochtones comme l’Institut culturel Avataq et le Montreal Indigenous Community Network, dans la métropole québécoise. Elle a aussi travaillé pour l’organisme Fusion jeunesse et pour le Collège Frontière à Kuujjuarapik.

« C’était une sorte de besoin de parler de l’inuktitut et de le promouvoir autant que possible, surtout en ville, où il y a moins d’occasions de le parler », explique Mme Qillasiq Lussier, même si elle-même ne parle pas couramment l’inuktitut. Elle avoue néanmoins que le balado lui a permis d’en apprendre davantage sur cette langue et sur les histoires traditionnelles inuit.

L’inuktitut est une langue qui varie beaucoup d’une région et d’une communauté à une autre. Le balado Kutattuk va ainsi explorer les différences et les particularités de l’inuktitut en fonction des endroits où il est parlé. Le balado va non seulement chercher à préserver l’inuktitut, mais aussi et surtout à en faire la promotion.

« Il y a des histoires traditionnelles qui sont partagées par le Nunavut et le Nunavik, ce qui n’est pas très surprenant », dit Mme Qillasiq Lussier.

Elle souhaite que Kutattuk intéresse tous les membres de la communauté inuit de Montréal – et plus généralement tous les Inuit.

La date du lancement de ce nouveau balado n’a pas encore été déterminée, mais il devrait être diffusé sur la plateforme SoundCloud.

Espaces autochtones, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur les Autochtones au Canada, visitez le site d’Espaces autochtones.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.