Lancement d’Inuit TV, une 2e chaîne de télévision inuit dans le Grand Nord canadien

Une image d’archives de la réalisatrice Alethea Arnaquq-Baril, la présidente de la chaîne de télévision Inuit TV. (CBC)
En à peine plus d’un an, Inuit TV est la deuxième chaîne de télévision centrée sur la culture inuit à être lancée dans les trois territoires du Grand Nord. Inuit TV a commencé sa diffusion lundi, sur la chaîne 268 de l’entreprise de communications Shaw.

La chaîne est également diffusée sur le câble d’Arctic Co-op dans les communautés et est accessible sur un ordinateur, un téléphone ou une tablette par l’application taku.tv.

« L’idée d’une chaîne télévisée inuit a commencé à émerger il y a 16 ans », explique Lucy Qavavauq, la coprésidente-directrice générale d’Inuit TV et ancienne employée de CBC North.

« C’est un recueil de nos histoires, de nos vies, et nous racontons nos histoires pour les Inuit, pour nous, précise-t-elle. Ce que nous souhaitons également, c’est de pouvoir voir le reste de notre monde circumpolaire. »

Une programmation par et pour les Inuit

Lucy Qavavauq a été recrutée en février aux côtés de Tom McLeod, originaire d’Aklavik, aux Territoires du Nord-Ouest.

Elle soutient que l’objectif ultime est de proposer une programmation créée par les Inuit et axée sur eux 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. En attendant, le lancement de lundi ne se voulait pas si ambitieux.

« Nous allons faire quelques heures de programmation qui donnera une idée de ce à quoi ressemblera la télévision inuit. Il y aura donc différentes images et vidéos magnifiques », disait-elle avant le lancement.

Après cela, la chaîne espère offrir une programmation cohérente sur l’ensemble des territoires. Certains des programmes seront en anglais, puisque tous les Inuit ne parlent pas forcément inuktitut, mentionne Mme Qavavauq.

Elle espère aussi passer prochainement un accord avec Bell, qui permettrait à la chaîne d’être offerte partout au pays.

Pour l’instant, le contenu provient principalement d’Alaska et de l’Inuvialuit Communications Society, mais la direction d’Inuit TV cherche à se procurer des productions du Nunavut, du Nunavik et du Groenland.

Nous savons qu’il y a de nombreux réalisateurs et des personnes très talentueuses [dans le Nord].Lucy Qavavauq, coprésidente-directrice générale d’Inuit TV

Inuit TV est aussi en négociation avec l’Inuit Broadcasting Corporation pour utiliser une partie du contenu et de la programmation de l’organisme sans but lucratif.

Lucy Qavavauq ajoute que le gouvernement du Nunavut a désigné Inuit TV comme étant la chaîne éducative régionale.

Soutien de la concurrence

Inuit TV est la deuxième chaîne télévisée centrée sur les Inuit à être lancée récemment, après Uvagut TV en janvier 2021.

Lucy Tulugarjuk est la directrice de la chaîne Uvagut TV, une station du Nunavut Independant Television Network. (Uvagut TV)

Dans une déclaration, la directrice générale d’Uvagut TV, Lucy Tulugarjuk, célèbre le lancement de la nouvelle chaîne, le qualifiant de « confirmation éclatante que le Canada doit adopter et soutenir de multiples plateformes de contenu autochtone ».

« L’intérêt et la créativité sont là. Avec chaque nouveau produit, qu’il s’agisse d’une nouvelle chaîne de télévision autochtone ou d’un nouveau service de diffusion en continu autochtone, nous avons les publics pour tout cela », affirme-t-elle dans le communiqué.

Lucy Qavavauq dit avoir discuté avec Uvagut TV pour éviter les chevauchements dans la programmation. « Ils ont également été d’un grand soutien en essayant d’apporter le plus d’expertise possible, parce qu’ils sont en avance sur nous dans cette merveilleuse chose que nous faisons. »

Le financement que la chaîne a reçu de Nunavut Tunngavik inc. l’a aidée à recruter du personnel, alors qu’auparavant Inuit TV reposait principalement sur du travail bénévole. Le financement, d’un montant de 2,4 millions de dollars pendant trois ans, avait été annoncé le Jour du Nunavut, en 2020.

« La télévision, même pour les jeunes enfants, est considérée comme l’une des nombreuses manières de soutenir le développement de l’alphabétisme », disait un communiqué envoyé par Nunavut Tunngavik inc. à l’époque. 

« Il y a actuellement un manque de programmation en inuktitut sur la télévision du Nunavut pour venir équilibrer l’influence quotidienne de la culture et des langues occidentales. »

Avec des informations de Joanne Stassen

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.