Postes Canada dévoile un timbre en l’honneur d’un activiste inuk

Postes Canada a dévoilé mardi un timbre à l’effigie de Jose Kusugak. (Pauline Pemik/CBC)
Le visage de Jose Amaujaq Kusugak, un ardent défenseur des droits, de la culture et de la langue inuit, apparaît désormais sur des timbres publiés par Postes Canada.

Le timbre montre aussi son nom en caractères inuktitut.

Nellie Kusugak, sa veuve, affirme avoir été très surprise quand elle a découvert que l’image de son mari allait être utilisée pour un timbre. Elle et d’autres membres de la famille étaient présents mardi lors de son dévoilement, à Rankin Inlet, au Nunavut.

« Jose ne travaillait pas pour être reconnu. Il était l’Inuk le plus fier que je connaissais : il avait beaucoup de fierté à être Inuk, pour la beauté de notre culture et pour notre langue. »

« Qu’il soit reconnu sur un timbre, avec son nom sur le timbre, on est très, très fiers et humbles. »

Originaire de Naujaat, au Nunavut, Jose Kusugak a commencé à faire du lobbying auprès des leaders inuit pour l’adoption d’un système d’écriture standardisé en Inuktitut. Par la suite, il a été président de la Commission de la langue inuit.

De nombreuses personnes ont fait le déplacement mardi pour voir le timbre qui rend hommage à Jose Kusugak, à Rankin Inlet, au Nunavut. Nellie Kusugak (au centre), la femme du défunt, était du groupe. (Pauline Pemik/CBC)

M. Jusugak a travaillé pour CBC North entre 1980 et 1990.

Parmi les nombreuses fonctions de leadership que Jose Kusugak a exercées : deux mandats de président au sein de l’organisme national Inuit Tapiriit Kanatami de 2000 à 2006.

Il a inventé l’expression « Premiers Canadiens, Canadiens en premier », pour décrire son peuple, selon un communiqué de presse de Postes Canada.

Jose Kusugak fait partie de la première génération d’enfants inuit à avoir été envoyés dans les pensionnats pour Autochtones.

Il a joué un rôle essentiel lors de la création du Nunavut en 1999 et est ainsi considéré par certains comme étant l’un des Pères de la Confédération, note Poste Canada dans son communiqué. Il est décédé en 2011 d’un cancer. Il avait 60 ans.

Rod Hart, chef de la clientèle et du marketing à Postes Canada, affirme que l’agence est dans « une position unique pour s’intéresser vraiment au Canada » et qu’elle le fait en racontant des histoires avec ses timbres.

« Ça fait des décennies que nous faisons cela. Et c’est un moyen extraordinaire de regarder en arrière et de comprendre les moments clés, les personnes clés qui ont vraiment contribué à façonner le Canada, sa culture, son économie, son environnement politique. »

Le nom de Jose Kusugak est inscrit en alphabet latin et en syllabaire inuktitut sur le nouveau timbre qui lui rend hommage. (Pauline Pemik/CBC)

Le timbre de Jose Kusugak fait partie de la nouvelle série pluriannuelle de timbres de Postes Canada qui rend hommage aux leaders autochtones.

Deux autres réalisations de cette série seront présentées ce mois-ci.

La première honore Harry Daniels, un Métis de la Saskatchewan qui s’est illustré dans la bataille juridique Daniels c. Canada. Celle-ci a abouti, en 2016, à la reconnaissance des Métis et des membres non inscrits des Premières Nations comme « Indiens », conformément à la Loi constitutionnelle de 1867.

Le deuxième timbre sera à l’effigie de Marie-Anne Day Walker-Pelletier, qui a occupé le poste de chef pendant près de 40 ans à Okanese, une communauté située à environ 90 kilomètres à l’est de Regina. Pendant son mandat, le plus long de l’histoire de sa communauté, elle a œuvré à la réunification des familles autochtones avec leurs enfants placés en adoption. Elle a également aidé la Première Nation d’Okanese à définir et à rédiger sa propre législation en matière de services à l’enfance et à la famille.

Les trois timbres seront officiellement lancés le 21 juin à l’occasion de la Journée nationale des peuples autochtones.

Avec les informations de Pauline Pemik

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.