Début d’été très chaud dans l’Arctique nord-américain et européen

Le nord-ouest du Canada connaît une vague de chaleur importante. (Batuhan/Toker Istock)
Plusieurs régions nordiques connaissent en ce moment des températures qui se situent bien au-delà des normales saisonnières. Et cela va se poursuivre dans les prochains jours pour ce qui est du nord du Canada.

Des régions du nord de la Norvège et de la Suède ont connu ces derniers jours des records de chaleur, les températures approchant ou dépassant les 30 degrés Celsius. L’Europe méridionale suffoquait également en raison de la canicule.

Mercredi dernier, dans la région de Banak et dans le village de Tana Bru, dans le Finnmark norvégien, la température a atteint 32,5 degrés Celsius. Il s’agit d’un record pour une localité de l’Arctique européen. La moyenne en juin pour cette zone est de 13 degrés.

D’autres régions de l’Arctique européen ont connu des températures variant entre 30 et 32 degrés samedi.

Toutefois, selon l‘Institut météorologique norvégien, les températures vont baisser dans les prochains jours avec l’arrivée d’un nouveau système. 

Chaudes journées en vue en Amérique du Nord

La fin de semaine dernière, la municipalité d’Inuvik, aux Territoires du Nord-Ouest, a vu le mercure grimper à 30 degrés Celsius, ce qui devrait se reproduire à nouveau dans les prochains jours. La localité de Norman Wells devrait aussi passer cette barre à plusieurs reprises cette semaine. L’Alaska a également connu des températures très élevées ces derniers jours.

Environnement Canada a émis des avertissements de chaleur pour le Yukon et l’ouest des Territoires du Nord-Ouest.

Les moyennes pour ce temps-ci de l’année dans cette région tournent autour des 10 degrés, ou 20 degrés en ne considérant que les maximums journaliers.

« Il y a en ce moment un bloc Rex, soit une crête en altitude et donc une zone de grosse chaleur. C’est ce qu’on voit au Yukon et aux Territoires du Nord-Ouest », explique Natalie Hasell, météorologue à Environnement Canada.

« Il y a aussi des feux de végétation et de la fumée », ce qui atténue, en partie, la chaleur provenant du soleil, note-t-elle toutefois.

La fumée rend l’air difficile à respirer dans les secteurs touchés.

Après une accalmie en milieu de semaine, la chaleur intense devrait revenir pour la fin de semaine prochaine et se poursuivre dans cette région, prédit la météorologue.

« Le problème est que la chaleur ne s’atténue pas durant la nuit. De plus, avec l’humidex, on atteint une température ressentie de 35. »

Elle souligne aussi que les logements du Nord sont rarement pourvus d’air climatisé, contrairement à ceux du Sud, ce qui rend la situation difficile pour ceux qui veulent se rafraîchir.

« Ce n’est pas inédit pour ces régions, mais ce n’est pas fréquent non plus », ajoute Mme Hasell, remarquant au passage que les dernières années ont vu des épisodes de chaleur intense.

Elle invite les personnes plus à risque ou vulnérables à prendre des précautions et à communiquer avec leur médecin, au besoin. On pense notamment aux personnes âgées, aux jeunes enfants, aux femmes enceintes, aux personnes qui travaillent à l’extérieur, aux personnes itinérantes et à celles ayant une maladie les mettant à risque.

Rappelons que le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest sont la proie de feux de forêt depuis une semaine environ. Dans le centre et le nord du Yukon, les incendies nuisent à la qualité de l’air. Des évacuations sont en cours près de la route du Klondike et dans le secteur du lac Ethel.

Avec les informations d’Environnement Canada, de The Times et The Independent Barents Observer.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.