Traverser sans escorte et sans soucis le passage du Nord-Ouest

Le Nunavik, un navire de l'armateur montréalais Fednav, est devenu le premier navire commercial à traverser le passage du Nord-Ouest sans l'aide de brise-glace. (Fednav Ltd.)
Le Nunavik, un navire de l’armateur montréalais Fednav, est devenu le premier navire commercial à traverser le passage du Nord-Ouest sans l’aide de brise-glace. (Fednav Ltd.)
Un premier navire marchand a traversé cet automne le passage du Nord-Ouest sans la présence d’un brise-glace.

Propulsés par le réchauffement climatique et guidés par de nouvelles technologies de surveillance, les navires marchands et de croisières voudront tenter d’imiter l’exemple du navire marchand Nunavik qui a effectué en septembre la première traversée du passage du Nord-Ouest sans l’assistance d’un brise-glace de la garde côtière canadienne.

Si cette perspective réjouit les armateurs notamment étrangers, elle fait grincer des dents beaucoup de Canadiens familiers avec les dangers de la navigation dans les eaux arctiques.

Pas de bouée de sauvetage à l’horizon

L’accroissement de l’activité humaine là-haut augmente les risques d’accident. Mais il y a pour le moment le long du passage du Nord-Ouest un manque criant d’infrastructures de secours.

En effet, le long de ce passage, il n’y a aucun port où les navires pourraient se réfugier en cas de problème mécanique ou d’une sérieuse tempête.

En comparaison, la Russie est beaucoup plus en avance sur le développement de ses infrastructures en Arctique. Il y a déjà quelques centres de sauvetage et six ports en eaux profondes le long de ses côtes arctiques.

Cette année en Russie, il y a eu plus de 400 navires qui ont traversé sa route du Nord-Est, alors qu’il n’y en avait que 4 en 2010.

Le Nunavik montre la voie à une future autoroute maritime canadienne

Le Nunavik appartenant à la compagnie montréalaise Fednav était donc en septembre dernier un des premiers navires marchands à traverser le Passage du Nord-Ouest complètement, et le premier à le faire sans escorte avec une cargaison arctique et une expertise entièrement canadienne.

Le Nunavik a pu compter sur le soutien d’une équipe d’experts chez Fednav, comprenant ceux de sa filiale Enfotec, qui a fourni tout au long de la traversée du passage du Nord-Ouest de l’information sur l’état des glaces, y compris des images satellites en temps réel.

Le Nunavik a navigué à partir de Baie-Déception et transportait vers la Chine 23 000 tonnes de concentré de nickel.

La route vers la Chine utilisant le Canada est 40 % plus courte que celle passant par le Panama

En optant pour le Passage du Nord-Ouest plutôt que pour la route régulière du canal de Panama, le Nunavik a raccourci de 40 % la distance et le temps nécessaire pour voyager de Baie-Déception, au Québec, à Bayuquan, dans la province de Liaoning, en Chine.

Cela représente une économie d’environ 5 000 milles nautiques (9 400 km) ou 20 jours de traversée. En passant par le Passage du Nord-Ouest plutôt que par le canal de Panama, le Nunavik a réduit de plus de 1 300 tonnes ces émissions de gaz à effet de serre.

Le saviez-vous?
    • Fednav, leader mondial de la navigation arctique, est la compagnie canadienne propriétaire du Nunavik.
    • Fednav est un armateur international dont le siège social est à Montréal. Ses principales activités comprennent le transport maritime de vrac et de marchandises générales partout dans le monde.
    • La compagnie a des bureaux à Anvers, Barbade, Londres, Hambourg, Rio de Janeiro, Singapour et Tokyo, ainsi que des bureaux régionaux au Canada et aux États-Unis.
    • Fednav a également des divisions de terminaux, de logistique, d’analyse de glace et d’agence maritime.
    • Elle emploie 260 personnes à travers le monde et plus de 2000 membres d’équipage et débardeurs.
[space height= »10″]
FednavDrone
FedNav drone. (FedNav)
Nos articles récents

 

Stéphane Parent, Radio Canada International

Pour d’autres nouvelles du Canada et d’ailleurs, visitez le site de Radio Canada International.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.